Damian Lillard : 38 points de moyenne à ses cinq derniers

Publié le 16 janvier 2023 par Liam Houde

Les Mavericks de Dallas (24-21) se sont inclinés à deux reprises en deux occasions cette fin de semaine face aux Trail Blazers de Portland (21-22), lesquels s'étaient pourtant inclinés lors des deux combats précédents avec ces rivaux de conférence, question de conclure la série de saison régulière avec une notion d'égalité, deux gains à deux.

Dimanche après-midi, dans le cadre de cet important triomphe des Blazers 140-123, Damian Lillard a été phénoménal, tandis que son rival Luka Doncic s'absentait de l'affrontement – lui qui connaissait l'une de ses plus difficiles soirées individuelles de la campagne 2022-2023 la veille.

Dame s'est chargé d'inscrire 40 points, 3 rebonds, 6 passes décisives, 1 interception, seul 1 revirement et des taux d'efficacité de 59% au tir, 44% du périmètre, ainsi que 100% de la ligne de lancers francs, dans la victoire.

À travers ses cinq dernières sorties, le meneur de jeu de 32 ans, toujours le visage incontesté de sa franchise, a enregistré en moyenne 38.0 PTS par rencontre, en plus de 6.4 AST et 53% d'efficacité, incluant une mémorable soirée de 50 points le 13 janvier. Or, les succès collectifs ne sont pas allés dans la même direction que ceux individuels pour Lillard; on y a récolté trois revers pour deux victoires.

À tout le moins, les partisans de l'Oregon peuvent se réjouir à l'idée que ces grandes performances de leur point guard ont contribué à rediriger le gouvernail de ce navire – lui qui pointait dans la mauvaise direction après cinq défaites consécutives pour amorcer le Nouvel An – vers un chemin victorieux, avec désormais deux crochets de suite dans la colonne des victoires.

Si la neuvième place au classement de son unité est loin d'être satisfaisante à Lillard, particulièrement après avoir collectivement débuté le calendrier régulier hors d'un cannon, ses prouesses personnelles devraient être suffisantes afin de lui mériter une septième mention de joueur étoile en carrière.

Le numéro 0 n'a pas participé au Match des étoiles depuis 2020-2021, année où il maintenait des moyennes virtuellement identiques à celles de 2022-2023 sur presque toute la ligne...

Crédit : basketball-reference

À titre de note, Damian Lillard est également devenu tout premier de l'histoire des Trail Blazers dans le palmarès des meilleurs marqueurs totaux, ce week-end, en surpassant la marque établie par Clyde Drexler. La loyale vedette du club trône aujourd'hui au sommet avec ses 18 404 points en carrière, tous accumulés dans l'uniforme de la Rip City.

Le premier match de cet horaire double a vu Luka mettre sur pieds une rare piètre performance (pour ses standards), au son de seulement 15 points, 6 rebonds et 10 mentions d'aide, sur 37% de réussite au tir, 17% de la ligne de charité et même 0/5 depuis le royaume des 3 points. Dame avait alors mis 36 points, 5 rebonds et 10 aides pour ensevelir l'adversaire 136-119.

Le lendemain, dimanche, les Mavs ont préféré reléguer Doncic au banc en citant une douleur à la cheville comme la raison derrière son absence; une opportunité que les Blazers n'ont pas manqué de saisir. Ce n'était pas que Lillard qui faisait bien hier à titre de porte-couleurs local, les partants Jusuf Nurkic, Jerami Grant et Anfernee Simons ont chacun contribué de 20 points, exactement.

Dans le camp opposé, celui des visiteurs provenus du Texas, Christian Wood a endossé de grandes responsabilités, alors que son entraîneur Jason Kidd mettait à l'épreuve un nouveau stratagème; il a inséré Wood et Dwight Powell dans son frontcourt titulaire.

En 35 minutes dans ce rôle de première option, le gaillard de 27 ans a produit 23 points, 16 rebonds, 2 passes et 1 contre, en convertissant toutefois seul un de ses huit tirs à 3 points. Spencer Dinwiddie a mené la charge offensive du mieux qu'il le pouvait sans Luka, ce qui a résulté en 28 points et 9 assistances.

La recrue Jaden Hardy a continué d'épater dimanche en y allant cette fois de 25 points en sortie de banc, soit un sommet en carrière pour le jeune arrière qui n'a que 18 participations NBA derrière la cravate. Après 3.7 PTS de moyenne en 7 minutes par match à ses 11 premières chances, Hardy récolte depuis 10.9 PTS en 18 minutes par soir.

Le potentiel de l'ancien meilleur espoir de sa classe, lui qui a glissé jusqu'au 37e rang de son encan (2022) à la suite de mauvais rendements chez le G League Ignite, semble être en voie de se réaliser. Il fait désormais des flammèches en G League pour les Legends du Texas, club-école affilié aux Mavericks, en frappant 28.8 PTS, 3.9 AST par match sur 55% d'efficacité au tir et même 49% de l'extérieur – le tout à travers un échantillon de 11 joutes.

Après ce « deux-en-deux » pour les Trail Blazers et les Mavericks, un repos d'une journée ou deux s'impose, avant qu'ils ne rencontrent leur prochain défi mardi soir et mercredi soir, respectivement. Ce seront les Nuggets de Denver (30-13) demain à 21h00 pour Portland, puis les Hawks d'Atlanta (21-22) mercredi à 19h30 dans l'assiette de Dallas.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram