Draymond Green : « Nous allons remporter un championnat »

Publié le 16 mars 2022 par Liam Houde

La confiance de Draymond Green n'a pas pris longtemps avant de revenir, elle aussi. Le power forward étoile des Warriors de Golden State qui mettait fin à une absence de 28 matchs consécutifs lundi soir – lui qui n'a disputé que 35 rencontres totales en 2021-2022 –, a permis aux Dubs d'ajouter un 47e gain à leur dossier, dès son retour. Dans un triomphe 126-112 face aux Wizards de Washington, Green a contribué de 6 points, 7 rebonds, 6 passes décisives et 1 interception en 20 minutes de jeu.

Immédiatement après la rencontre au Chase Center de San Francisco, voici ce que l'ancien Joueur défensif de l'année avait à dire sur la course au deuxième rang dans la conférence de l'Ouest :

Vous aurez peut-être remarqué la dernière phrase du joueur vocal, toute en confiance…

« Que nous soyons en deuxième ou troisième place, nous allons remporter un championnat. »

Draymond Green, via NBC Sports Bay Area

L'état d'esprit au sein de ces vestiaires n'a pas dérogé depuis la pause qu'a pris Green afin de se rétablir d'une blessure au dos; on parle toujours d'un titre. Et avec raison. Lorsque le gaillard d'environ 250 livres et 6 pieds, 6 pouces sera de retour à pleine capacité, dans l'alignement partant, les Warriors redeviendront une menace dans leur conférence, malgré la rouille qui tourmente toujours Klay Thompson et les hauts et bas de Stephen Curry au niveau de l'efficacité.

Lundi dernier, nous pouvions finalement affirmer que le Big Three trois fois champion de Curry-Thompson-Green était réuni, et ce, pour la toute première fois en 1 005 jours (si on ne compte pas la minute qu'ils ont jouée ensemble au mois de janvier).

À titre de note, Golden State figure au troisième échelon de son classement (47-22), juste derrière les Grizzlies de Memphis (48-22).

Hormis l'âge avancé de chacun de ces hommes, leur expérience combinée est un atout lors de moments importants et aucun club de la conférence Ouest ne veut rencontrer le trio en séries, particulièrement lorsque Draymond fonctionne à plein régime à titre de quart-arrière défensif et offensif.

Ce rôle signature qui lui va comme un gant complémente si bien ses acolytes, que Steph en bénéficiait justement pour enregistrer 47 points à leur dernière sortie, contre Washington, à l'occasion de son 34e anniversaire. Réussissant sept de ses 14 tentatives du périmètre, Chef Curry s'est trouvé ouvert à quelques occasions additionnelles grâce à la fabrication de jeu hors pair de Draymond.

Or, Dray maintient quant à lui que c'est plutôt son jeu dans la zone défensive du terrain qui devrait être reconnu cette saison, même s'il s'est absenté pour la moitié des affrontements de sa troupe. Il s'est effectivement penché sur la course au titre de Joueur défensif par excellence – et sa position au sein de celle-ci – pour 2022.

« Je ne sais pas quelle ligue tout le monde regarde depuis un moment, mais je n'ai pas vu personne se démarquer comme Joueur défensif de l'année, à moins qu'on se base sur 'Oh, ce gars a joué tel nombre de matchs et son équipe a tel nombre de victoires', a dit Draymond Green au sujet de la discussion entourant le prix accordé au meilleur défenseur, en conférence d'après-match. »

Lançant toutefois des fleurs à Mikal Bridges des Suns et Jaren Jackson Jr des Grizzlies, Green était clair lorsqu'il affirmait implicitement être en pole position de cette course. Après tout, s'il parvient à demeurer en santé pour le reste de la campagne et maintient la cadence défensive qu'il avait avant de quitter, Draymond Green pourrait très bien redevenir favori au titre; il aurait alors disputé 48 parties, soit plus que la moitié.

Il a cependant raison, plusieurs noms comme ceux de JJJ et Bridges, ainsi que Bam Adebayo, Rudy Gobert, Giannis Antetokounmpo et Robert Williams, font partie de la conversation pour le trophée de DPOY, au moment d'écrire ces lignes. Selon RotoWire, Adebayo du Heat jouit actuellement des meilleures probabilités en vue d'être sacré Joueur défensif de l'année 2021-2022. Il est également premier chez DraftKings, FanDuel, BetMGM et PointsBet.

En 2020-2021, le Français Rudy Gobert s'est sauvé avec un troisième trophée défensif en carrière, après que le Greek Freak ait obtenu l'honneur en 2020. C'était le numéro 23 des Warriors qui se le méritait en 2017, après avoir mené la NBA au chapitre des vols de ballon par match, en route vers un deuxième championnat en trois ans.

Green produit maintenant des moyennes de 7.8 PTS, 7.5 REB, 7.3 AST, 1.4 STL, 1.2 BLK et un rendement de 54% au tir. Parmi tous les joueurs disputant un minimum de 29.5 minutes par rencontre, c'est Draymond qui occupe le premier rang du circuit dans la colonne des cotes défensives, avec 101.5 points alloués par 100 possessions.

Bonus :

Les deux concurrents du match de lundi soir, les Warriors et les Wizards, croiseront le fer à deux reprises en présaison de la prochaine campagne, en sol japonais. Rui Hachimura de Washington était le premier joueur de basketball aux origines japonaises à être sélectionné parmi le premier tour du repêchage de la NBA.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 14

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram