Gagner avec Washington, Bradley Beal y croit plus que jamais

Publié le 09 juillet 2022 par Maël Brunet

Alors qu'il a récemment signé une prolongation record de 251 M$, Bradley Beal s'est exprimé sur son avenir au sein de la ligue. Lors d'une conférence de presse, l'arrière a affirmé son envie de remporter un jour un titre, mais il ne cèdera pas à la facilité. S'il doit gagner, ça sera sous les couleurs des Wizards et nulle part d'autre.

Être l'homme d'une seule franchise n'est pas une opportunité qui est offerte à tous en NBA. Bradley Beal souhaite faire partie de ces rares privilégiés et les Wizards, sa franchise de toujours, semblent eux aussi vouloir conserver l'arrière le plus longtemps possible.

En témoigne sa prolongation pharaonique de cinq ans et 251 M$, mais surtout l'inclusion d'une no trade clause qui assure Beal qu'il ne pourra pas être transféré sans son consentement. Un honneur dont il est seulement le dixième joueur dans l'histoire à qui on l'accorde.

Le mariage entre Washinton et son joueur semble donc parti pour durer. Cependant, Bradley Beal ne se satisfera pas simplement d'un gros chèque. S'il est resté, c'est avant tout parce qu'il est persuadé qu'il gagnera un jour dans la capitale américaine. C'est en tout cas ce qu'il a déclaré lors de la conférence de presse qui a suivi sa prolongation record, dont l'insider des Wizards Quinton Mayo a partagé chaque propos.

« Tout tenter pour gagner un championnat ici [à Washington] et finalement y arriver, ça signifierait tout pour moi. Ça voudrait dire tellement plus que partir et évoluer au côté de quatre joueurs étoiles. Je crois sincèrement au plus profond de mon cœur que je peux gagner ici. »

Bradley Beal

Beal critique ici clairement les superteam qui n'ont cessé de se former depuis maintenant une décennie. Pour lui, s'allier à d'autres joueurs vedettes de la ligue n'est pas la solution car cela n'est pas nécessairement synonyme d'alchimie.

« J'ai discuté avec des gars qui l'ont fait. Ça ne se passe pas toujours comme prévu. Ça n'est pas forcément drôle. Tout ne se passe pas toujours comme prévu, ça ne fonctionne pas à tous les coups. »

Bradley Beal

Difficile de lui donner tort lorsque l'on fait un parallèle avec les situations des Lakers ou des Nets. D'autant plus lorsque l'on sait que les deux derniers champions, les Warriors et les Bucks, ont remporté le championnat grâce à un noyau dur de joueurs évoluant ensemble depuis des années.

« Je veux gagner et je veux le faire ici. La raison pour laquelle je suis ici c'est que je pense que nous pouvons le faire. Je tiens à remercier l'organisation de me donner cette opportunité car elle ne se présente pas toujours. »

Bradley Beal

Également présent, le propriétaire de la franchise, Ted Leonsis, a assuré que l'équipe était en permanence à la recherche de moyens de s'améliorer. Il a déclaré qu'il n'avait en aucun cas prévu de se débarrasser de son joueur vedette autour duquel il voit la reconstruction de la franchise se faire.

Partage

Par Maël Brunet

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram