NCAAQuébec

Guerrier et Mathurin s’illustrent dans un duel NCAA

Guerrier et Mathurin s'illustrent dans un duel NCAA

En résumé

Les deux espoirs québécois ont chacun enregistré plus de 20 points dans un combat haut en divertissement.

Deux des meilleurs jeunes joueurs québécois se levaient samedi soir pour leur école respective de première division NCAA, afin de récolter plus de 20 points chacun dans le cadre d’un match qui faisait rayonner le basketball de notre province. Les Wildcats de l’Université d’Arizona (3e), menés par Bennedict Mathurin, triomphaient sur les Ducks d’Oregon et Quincy Guerrier, 84-81, soulignant ce combat intra-conférence du Pac-12.

Mathurin, entrevu comme un choix de loterie au prochain repêchage de la NBA, s’est personnellement illustré de 24 points pour mener tous les marqueurs de la rencontre, en plus de distribuer 5 passes décisives et capter 7 rebonds. La superstar des Wildcats a même frappé le mille à quarte reprises en sept tentatives du périmètre hier soir.

À l’opposé du terrain, le junior Quincy Guerrier s’est tâché de récolter 21 points et 2 interceptions pour sa troupe, réussissant un total de six tirs du centre-ville en seulement 11 essais – soit ses plus hauts totaux de 3 points tentés et réussis en carrière. Le franc-tireur de Montréal aura 23 ans au mois de mai, mais il pourrait potentiellement se rendre lui aussi éligible au prochain encan de la grande ligue; son apport de l’arche saurait lui conférer une grande valeur en NBA, comme Chris Duarte, repêché 13e à la dernière séance, lui aussi un ailier des Ducks, un peu plus âgé et né à Montréal.

Arizona tirait de l’arrière par 12 points à un instant de la première demie, avant que la troupe de Tommy Lloyd ne parvienne à remonter la pente devant leur foule à domicile, en vue d’une 24e victoire en 25 matchs cette saison. Leur fiche de parcours au sein du Pac-12 grimpe désormais à 14-1, alors qu’ils brisaient leur séquence de sept défaites consécutives face aux Ducks et bonifiaient simultanément leur bilan de huit gains consécutifs.

« Je suis fier de nos gars pour avoir tenu bon et remporté cette partie serrée, » a dit l’entraîneur-chef de la formation victorieuse Tommy Lloyd. « Nous n’en avons pas eu beaucoup comme celle-là. »

C’était un tir à 3 points de Kerr Kriisa en fin de deuxième demie qui a propulsé les Wildcats devant, signant également la victoire, au son des cris de milliers de partisans au McKale Center de Tucson. Or, Benn était réellement le clou du spectacle pour son Université, et le sera d’ailleurs au tournoi du March Madness, qui aura le potentiel de faire grimper ou glisser sa cote auprès des éclaireurs de la NBA.

« C’était très fun. La foule était en délire, c’était une très bonne expérience. » a partagé le sophomore de 6 pieds, 6 pouces au sujet de l’affrontement de samedi.

Comme il l’a répété par le passé, Bennedict Mathurin ne s’en fait pas trop avec le repêchage, il a toute son attention sur la campagne actuelle des Wildcats. Confiant, il compte faire des flammèches au tournoi printanier de la NCAA, qui arrive à grands pas. Il enregistre en moyenne 17.4 PTS par match cette année, sur un rendement de 48%.

Son équipe aura encore cinq matchs à disputer avant de se préparer pour la folie du mois de mars. Ils visiteront un autre Québécois et ami d’AlleyOop360, Keeshawn Barthélémy, au Colorado, le 26 février à 20h00. Quant à l’Université d’Oregon, les chances de faire la coupure du March Madness sont de plus en plus minces, mais il y a toujours de l’espoir malgré leur place dans la liste « first four out. »

À lire :

https://alleyoop360.com/2022/01/11/je-ne-pense-pas-que-jai-de-la-pression-bennedict-mathurin/
https://alleyoop360.com/2022/02/01/bennedict-mathurin-favori-pour-le-jerry-west-award/

Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Voir plus