« Ils n'étaient pas la meilleure équipe », pense Grant Williams

Publié le 21 juillet 2022 par William Thériault

Un mois après, Grant Williams semble encore avoir la défaite des Celtics en finale de la NBA sur le cœur. Selon le jeune power forward, Boston montait sur le terrain à force égale ou supérieure contre les Warriors de Golden State, qui avaient pourtant instauré une dynastie au sein de la ligue dans les dernières années.

Invité au podcast The Long Shot, qui est notamment animé par Duncan Robinson du Heat de Miami, Williams a affirmé avec une bonne certitude que les siens n'avaient rien à envier à Golden State. Rappelons qu'ils se sont inclinés en six parties lors de la finale.

« À ce jour, je vais encore dire avec confiance, avec confiance, qu'ils n'étaient pas la meilleure équipe. Je dirais qu'ils étaient l'équipe la plus disciplinée, je dirais ça sans aucun doute. Ils sont disciplinés, leur historique d'être en finale, d'avoir le pedigree du championnat, c'était réel. »

- Grant Williams, au sujet des Warriors pendant la finale

Ce que le 22e choix au repêchage de 2019 avance devient une occasion idéale pour en analyser la véracité. Les Warriors et les Celtics s'affrontaient-ils vraiment à force égale lors de la finale de la NBA, en juin dernier?

La réponse, toute simple, c'est non. La force de Golden State repose dans son expérience.

Oui, il s'agit là de la réponse la plus facile à donner. Mais entre 2015 et 2019, les Warriors ont représenté la conférence de l'Ouest lors de chacune des finales de la NBA. À trois occasions, ils ont été couronnés champions du circuit. Et leur noyau, depuis, n'a pratiquement pas changé : Steph Curry, Klay Thompson, Draymond Green.

À Boston, le meilleur joueur (Jayson Tatum) est âgé de 24 ans. Ime Udoka était un entraîneur de première année. Et aucun des athlètes faisant partie de l'effectif de Brad Stevens n'avait déjà foulé le terrain lors de l'étape ultime des séries éliminatoires. Qu'on le veuille ou non, ça a un impact.

Donnons tout de même un point aux Celtics : désormais, ils ont connu la défaite lors de cette fameuse étape ultime, et auront une motivation supplémentaire pour y triompher si jamais ils s'y retrouvent à nouveau.

Partage

Par William Thériault

Journaliste pigiste pour La Presse, William s'implique pour AlleyOop360 depuis sa création, en mai 2019. Il anime l'émission homonyme au 91.9 Sports.

Le basketball, c'est son amour de jeunesse.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram