Jayson Tatum lâche une bombe de 51 points

Publié le 24 janvier 2022 par Liam Houde

Jayson Tatum a choisi la façon la plus théâtrale possible de briser sa séquence léthargique au tir, en récoltant 51 points dans une victoire convaincante des Celtics au compte de 116-87, face aux Wizards de Washington. L'ailiers des C's s'est illustré avec un rendement de 18/28 durant la soirée, en plus d'ajouter 10 rebonds et 7 mentions d'aide à sa fiche, ainsi que de rejoindre un club assez sélect de joueurs.

Tatum et ses neuf bombes à 3 points réussies lui ont permis de se joindre à Damian Lillard, James Harden et Jamal Murray sur la liste des seuls hommes de tous les temps à enregistrer des minimums de 50 points, 10 rebonds, 5 passes et neuf triplés en un match – saison régulière ou séries éliminatoires confondues.

Et il l'a fait avec style.

Il ne s'agissait pas seulement de la meilleure prestation individuelle du small forward cette année, mais aussi d'une des victoires au meilleur goût de la saison pour Boston. Les hommes d'Ime Udoka, qui présentent désormais une fiche de retour à la barre proverbiale de .500 (24-24) arborent une marge de points moyenne de +2.1 après un peu plus d'une moitié de calendrier régulier.

L'écart final de 29 points entre les Celtics et les Wizards était donc des plus importants, et leur plus grand de 2021-2022, signifiant également que les vainqueurs passaient à un dossier positif à leurs 10 derniers matchs; le bilan est maintenant de 6-4. S'ils ont Jayson Tatum à remercier en grande partie pour ce gain, ils peuvent également regarder vers leurs 19 tirs à 3 points réussis collectivement, sur un rapport de 44%, comme facteur décisif.

À titre indicatif, Boston a également dominé le pointage à chacun des quatre quarts, en plus de remporter les combats des rebonds (57 à 44) et des passes décisives (26 à 20), mais leur adresse du périmètre a finalement été la clé du triomphe. En plus de Tatum, cinq joueurs ont inscrit leur nom dans cette colonne, dont Jaylen Brown qui a frappé quatre tirs du centre-ville, pour terminer la soirée avec 18 points et 10 rebonds.

Ce chef-d'œuvre de JT aura peut-être allumé un feu dans le vestiaire des Bostonnais, eux qui ne connaissent pas la saison régulière de leurs rêves dans cette conférence de l'Est améliorée, mais qui sont tout de même parvenus à surpasser les Raptors de Toronto pour le huitième rang du classement.

Désormais à trois matchs des Hornets de Charlotte, confortables en septième position, Tatum, Brown et compagnie auront intérêt à capitaliser sur les quelques matchs plus cléments qui approchent, s'ils ne veulent pas glisser jusqu'au 11e échelon où résident actuellement les Knicks de New York – à seulement un demi-match de distance.

La troupe d'Ime Udoka croisera le fer avec les Kings de Sacramento mardi le 25 janvier, à 19h30, avant de rencontrer les Hawks, puis les Pelicans, le Heat, les Hornets, les Pistons et le Magic (toutes des formations sous le seuil de .500, sauf Miami et Charlotte), avant d'ensuite faire face aux Pistons à trois reprises au mois de février.

Bref, les Celtics ont le huitième horaire le plus facile de la ligue pour leurs dernières 34 joutes de la saison, selon tankathon.com… Ce qu'ils en feront reste à suivre.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 13
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram