La marge d'erreur est de plus en plus mince à Toronto

Publié le 05 mars 2022 par Alexis Goulet

Les Raptors commencent tranquillement à ralentir, au moment où le reste de la NBA semble prendre son rythme de croisière en vue des séries éliminatoires. Tout espoir n’est pas perdu, mais les hommes de Nick Nurse devront collectivement améliorer leur jeu s’ils souhaitent pouvoir faire leur bout de chemin en séries éliminatoires. La défaite de 103-97 face au Magic vient compliquer la tâche. 

Orlando devait se débrouiller sans Wendell Carter Jr., et ça a ouvert la porte à Pascal Siakam dans la clé adverse. S’il y a du positif à retenir de cette rencontre, ce sont les 34 points de Spicy P dans la défaite. Il reste 19 matchs à la saison régulière de la formation torontoise, tous de plus en plus importants plus le temps avancera. 

La grande déception de cette rencontre, ce sont les cinq petits points combinés de Khem Birch (qui n’a joué que neuf minutes) et de Gary Trent Jr. L’ancien des Trail Blazers de Portland a raté ses neuf tentatives du centre-ville. Du coté du Magic, pas moins de sept joueurs ont marqué 10 points ou plus.

Pour se situer, Toronto est au septième rang de l’Est (34-29). Brooklyn (32-32), Atlanta (31-32) et Charlotte (31-33) suivent de relativement près. Les Raptors amorcent un voyage crucial de six rencontres sur la route, avec des arrêts à Cleveland, San Antonio, Phoenix, Denver et Los Angeles pour y affronter les Lakers et les Clippers. Ce voyage dans l’ouest des États-Unis sera déterminant. C’est ici que la saison des Raptors pourrait se jouer. 

Après un mois de février qui a prouvé que les Raptors ont fait le bon choix au dernier repêchage, Scottie Barnes a connu une soirée de travail un peu plus difficile. En marquant 10 points (4-15 FG), il a tout de même été le troisième meilleur marqueur de l’alignement partant. Malachi Flynn, un autre jeune qui amorce son éclosion au plus haut niveau cette saison, a marqué 20 points pour venir supporter Pascal Siakam qui semblait pratiquement seul sur le terrain pour les locaux. 

Pour le jeune provenant de San Diego State, c’est son sommet personnel cette saison. Il fait très bien en l’absence de Fred VanVleet, blessé depuis la fin février. Il marque en moyenne 16 points par rencontre à ses quatre derniers départs. Par contre, il a attendu au dernier quart avant de s’activer, marquant 12 de ses 20 points dans le dernier droit du match.

Bien que les jeunes ne déçoivent pas, il en faudra plus de la part des autres vétérans de l’équipe pour éviter de perdre à nouveau des matchs qui se doivent d’être remportés comme celui d’hier face à Orlando. Une victoire aurait permis à Toronto de s’approcher de Cleveland pour le sixième et dernier rang permettant d’accéder directement aux séries. 

Ajoutons à cette défaite celle de la veille contre Dwane Casey et les Pistons. Deux revers face à des équipes de bas de classement de sa propre conférence, à la maison, c’est inacceptable pour une équipe qui veut retourner en séries. Les blessures de VanVleet et Anunoby font mal, mais ces deux défaites avant un voyage difficile sont encore plus difficiles à avaler. C’était la cinquième défaite consécutive de l’équipe face à des adversaires avec un dossier inférieur à ,500. 

«Non seulement les joueurs en sortie de banc ne sont pas si talentueux, ils ne jouent pas intelligemment.»

William Lou du réseau Sportsnet.

Cette phrase résume parfaitement les soirées de travail de la grande majorité de l’effectif récemment. Il faudra un ressaisissement collectif durant ce voyage. Anunoby ne sera pas de retour avant la fin du mois de mars, tandis que VanVleet fera le voyage avec ses coéquipiers, mais on ne sait pas quand il remettra les pieds sur le terrain. Un héros obscur devra se lever pour venir épauler Pascal Siakam, sans quoi Toronto pourrait revenir à la maison dans deux semaines avec une position encore plus délicate au classement.  

Partage

Par Alexis Goulet

Détenteur de la page Le Gars Du Sport, Alexis est un passionné de basketball depuis le début de son adolescence. AlleyOop 360 lui permet d’avoir une plateforme pour partager sa passion de ce sport qu’il a pratiqué durant de nombreuses années. Aspirant à faire sa place dans le monde du sport, il est présentement étudiant au baccalauréat en journalisme de l'UQAM.

1 2 3 6
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram