L'arbitrage lourdement critiqué récemment

Publié le 24 avril 2022 par Louis-Éric Masse

Depuis le début des séries éliminatoires dans la NBA, on peut observer une tendance : critiquer le travail des arbitres. Les parties d'hier n'ont pas fait exception à cette règle et de plus en plus de joueurs ou d'entraîneurs peinent à cacher leur frustration.

Les Grizzlies n’ont visiblement pas aimé la façon qu’ils ont perdu la quatrième partie de la série contre les Timberwolves. Après le match, Taylor Jenkins n’y est pas allé de main morte pour critiquer les officiels.

« Je n’ai jamais vu une partie arbitrée de manière aussi incohérente et arrogante. Nous savons que nous devons nous améliorer, mais dès le départ c’était faute, faute, faute, faute, faute. Incohérence. »

Taylor Jenkins

Ja Morant, le point guard vedette de l’équipe n’a pas hésité à corroborer les propos de son entraîneur. Après avoir attaqué la manière d’arbitrer, lui et son coéquipier Dillon Brooks ont accepté de payer l’amende de Jenkins.

D’ailleurs, Brooks a lui aussi joint la partie :

« Laissez les joueurs jouer. J’avais l’impression qu’ils [les arbitres] voulaient voler le spectacle. Ils voulaient que leurs noms passent à la télé. »

La série entre les Grizzlies et les Timberwolves est égale 2 à 2.

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, ce ne sont pas les pires commentaires concernant les joutes d’hier. Joel Embiid est allé d’une déclaration plutôt osée, clamant que les arbitres travaillaient uniquement dans le but de faire gagner les Raptors de Toronto.

Au son de la dernière sirène, le pivot camerounais a sarcastiquement applaudi les officiels. Après la partie, Embiid, d’un ton moqueur, a dénigré le travail des arbitres Scott Foster, Ed Malloy et Rodney Mott.

« J’admire le travail qu’ils ont fait aujourd’hui. Pour moi, c’est comme s’ils avaient un job en arrivant ici ce soir et ils l’ont fait, alors félicitations à eux. »

Le coach des Sixers Doc Rivers a lui aussi jeté de l’huile sur le feu, mais pas de la même manière. Lorsque questionné sur l’arbitrage, Rivers a lancé une flèche à Nick Nurse et aux Raptors :

« Je ne vais pas m’asseoir ici et me plaindre. Je ne ferai pas ça, pas comme ils le font. »

Rivers fait référence aux commentaires que l’entraîneur des Raptors a émis depuis le début de la série.  Après les deux premiers matchs, les Raptors et leurs partisans avaient le sentiment que d’un côté, Embiid pouvait faire ce qu’il veut sans que les arbitres interviennent et que de l'autre, tous les coups de sifflet allaient en sa faveur.

C’est aussi dans cette foulée qu’Embiid s’est permis de narguer Nick Nurse :

« C’est un excellent entraîneur, évidemment. J’ai toujours été un grand fan, mais je lui ai dit respectueusement d’arrêter de pleurnicher à propos des fautes. »

Les Sixers mènent la série 3-1. Le cinquième match aura lieu demain, le 25 avril, à 20 h.

Partage

Par Louis-Éric Masse

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram