Le cauchemar des Lakers (2-10) se poursuit

Publié le 12 novembre 2022 par William Thériault

Les efforts des Lakers ne suffisent pas. Soir après soir, le résultat est le même : une défaite, et la poursuite de leur dégringolade au classement général. Vendredi, c'est un revers de 120 à 114 contre les Kings de Sacramento qui s'est inscrit dans cette tendance.

Avec une récolte de 32 points, 7 rebonds et 12 passes décisives, le tout en réussissant 13 tirs sur 19 essais, le meneur de jeu De'Aaron Fox a été l'homme du match. Son coéquipier Domantas Sabonis a aussi fait du bon travail, avec 21 points et 10 rebonds.

En l'absence de LeBron James, Anthony Davis a inscrit 24 points et 14 rebonds au tableau. Russell Westbrook a quant à lui produit 21 PTS, 4 REB et 11 AST en sortie de banc, mais n'a réussi que 6 lancers sur 17.

Mais le problème va beaucoup plus loin : ce revers contre les Kings accorde désormais une fiche de 2-10 aux Lakers, ce qui leur confère l'avant-dernière place dans l'Ouest. Et ils méritent largement cette absence de succès, puisqu'ils sont dans les bas fonds de la NBA dans un bon nombre de catégories.

Il y a à peine deux ans, les Lakers étaient couronnés champions de la NBA, dans la bulle à Orlando. Avec LeBron et AD, ainsi qu'un bon noyau pour ajouter de la profondeur à leur formation, ils semblaient parés pour la réussite.

Puis est survenu l'échange pour Russell Westbrook.

En l'apparence, aller chercher l'ancien MVP (qui venait de connaître une saison extraordinaire avec les Wizards de Washington) donnait une formidable équipe sur papier. C'est en pratique que ça n'a jamais vraiment fonctionné, au point où le principal intéressé est maintenant relégué au banc.

Résultat de l'incohésion et du manque de membres utiles sur la deuxième unité : les Lakers possèdent jusqu'à maintenant la pire offensive de la saison 2022-2023. Avec les Rockets et les Pistons, ils sont la seule formation qui ont à la fois une attaque et une défense « bottom 10 » dans la ligue.

Et ils sont aussi la seule formation qui n'a remporté aucune partie contre des adversaires dont le dossier est situé sous la barre des .500.

Disons que dans ce contexte, il est compliqué de voir comment les choses peuvent s'améliorer. Mais il reste 70 matchs au calendrier.

Partage

Par William Thériault

Journaliste pigiste pour La Presse, William s'implique pour AlleyOop360 depuis sa création, en mai 2019. Il anime l'émission homonyme au 91.9 Sports.

Le basketball, c'est son amour de jeunesse.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram