Le duo DeRozan et LaVine coule les Pistons à Paris

Publié le 20 janvier 2023 par Émilio Constanza

En sol français, jeudi, avait lieu la Paris Game 2023 opposant les Bulls de Chicago (21-24) aux Pistons de Détroit (12-36). L’initiative qui a pour but de promouvoir le basketball nord-américain à l’échelle planétaire représentait la première présence pour Chicago sur les Champs-Élysées depuis 1997 – et elle n’a pas déçu les amateurs français. DeMar DeRozan et Zach LaVine ont combiné leurs forces et inscrit 56 des 126 points des leurs.

Les deux arrières ont mené l’équipe vers une victoire au compte de 126 à 108 :

https://www.youtube.com/watch?v=FTCsDsKlvoA

D’entrée de jeu, Chicago n’a pas perdu de temps afin de prouver qu’ils ont mérité d’être l’objet de la Paris Game cette année.

« Personnellement, je crois que je m’en souviendrai longtemps de cette soirée. L’atmosphère était au rendez-vous. C’est un privilège d’avoir pris part à cet événement. »

DeMar DeRozan

Ce n’est pas la panoplie d’invités de renom qui a manqué non plus. Le jeune Victor Wembanyama a pris le chemin de l’Accor Arena pour assister à la rencontre impliquant potentiellement ses futurs coéquipiers. Après tout, Détroit est dans la course pour la Palme d’or pour la pire feuille de route cette saison. Seuls les Rockets de Houston présentent moins de victoires, tandis que les Hornets de Charlotte en détiennent tout autant, au 14e rang de leur conférence.

Si les Pistons devaient remporter la prochaine loterie du repêchage et décrocher l'ultime prix qui vient avec, cette soirée à Paris prendra alors une toute autre signification.

Outre le phénomène français, quelques anciens du circuit étaient de la partie. Parmi les spectateurs s’y retrouvaient Magic Johnson, Ben Wallace, le Français Tony Parker et son compatriote Joakim Noah.

Parmi les autres vedettes sur place : John Mason, Pusha T, Pharrell. C’est le cas de le dire : quand le basketball se ramène, Paris répond à l’appel.

Toujours est-il que les Bulls et les Pistons avaient du basketball de saison régulière à jouer. Certes, la réception de la ville de Paris ainsi que des partisans était du rendez-vous, mais les deux clubs disputaient une joute qui compte pour leur fiche respective.

Des airs familiers

Le vétéran DeMar DeRozan a tout autant donné du fil à retorde aux Pistons. Ses prouesses de la mi-distance, ainsi que dans la bouteille, n’ont pas été ignorées non plus. Sa hargne de se rendre au panier lui a alloué huit opportunités à la ligne des lancers francs. Il les a tous réussis. Pour sa part, le pivot Nikola Vucevic a conclu la rencontre sur le vieux continent avec un doublé de 16 points et 15 rebonds. Aucun joueur de la formation partante pour Chicago ne s'est retrouvé sous le seuil de +14 au chapitre du différentiel +/- : une bonne sortie pour le cinq partant.

Derrick Jones Jr n’a pas raté l’opportunité de se faire remarquer des amateurs en France. L’athlétique ailier a fait lever les gens de leurs sièges avec ce magnifique dunk.

Rien ne semble aller du côté de Détroit. Seulement neuf joueurs ont enfilé le maillot jeudi. Bien que la formation de Dwane Casey ait marqué 108 points, ses hommes n’ont converti que 40% des tirs (39/97). Somme toute, Bojan Bogdanovic a donné 26 points et son coéquipier Hamidou Diallo en a inscrit 17 sur huit tentatives.

Il est bien sûr que de ne pas pouvoir quitter Paris avec la victoire laisse un goût amer à la bouche des Pistons. En échos d’après-match, le meneur Killian Hayes – ayant grandi à Paris – indique qu’il est « frustrant de ne pas être du côté des vainqueurs ».

La Paris Game 2023 fait partie d’un grand ensemble de joutes internationales mises de l'avant par la NBA. Les Global Games hors concours ont déjà fait plusieurs arrêts auparavant cette saison, notamment au Japon, à Montréal, Mexico City ainsi qu’Abu Dhabi. Une tradition lancée par la ligue dans les années 1980, mais qui a pris de l’ampleur dans les années 1990.

Crédit : Cam Cobey, NBA.com

C’est toujours un honneur pour le camp hôte que pour la ligue. « On ne représente pas seulement Détroit, mais la NBA en entier », a indiqué l’entraîneur-chef Dwane Casey. Son homologue des Bulls Billy Donovan a aimé l’expérience de présenter du basketball de calibre NBA aux gens de Paris, il croit que « c’est une superbe opportunité pour les Parisiens d’avoir accès à ce niveau de jeu si proche d’eux ».

Avec ce gain, les Bulls se rapprochent du 8e rang dans l’Est, présentement occupé par les Hawks d’Atlanta. Seulement deux victoires séparent actuellement les deux clubs.

Partage

Par Émilio Constanza

Émilio est un passionné du journalisme. Fraîchement sorti du programme des arts, lettres et communications des médias au Collège Lionel-Groulx, il veut rassembler les deux choses qu'il aime le plus: journalisme et sport.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram