Les Nets en zone de turbulence

Publié le 11 janvier 2022 par Louis-Éric Masse

Avec cinq défaites en sept parties, l’heure n’est plus à la rigolade à Brooklyn. La jubilation autour du retour de Kyrie Irving il y a une semaine à peine a été de courte durée pour les Nets. La période difficile que traverse le club en ce moment n’a rien d’encourageant, mais ne résulte pas du hasard.

Les Nets de Brooklyn connaissent jusqu’ici une campagne enviable. Deuxièmes de la Conférence Est avec une fiche de 25 victoires et 14 revers, tout indique que Brooklyn sera de la course pour le trophée O’Brien. Pourtant, un grand point d’interrogation se dresse devant eux : les équipes avec un pourcentage de victoires plus haut que .500.

En 17 parties contre des formations au-dessus de .500, les Nets essuient 9 défaites contre 8 victoires. C’est un problème de taille pour les séries. Nul ne doute de la participation des Nets aux éliminatoires, mais sans bonnes performances contre les meilleurs alignements, ce n’est pas de bon augure pour Brooklyn. La troupe de Steve Nash n’a pas encore gagné contre une équipe du top 4 de chaque conférence.

https://twitter.com/CadePistons/status/1480904767287308288

Les Bulls de Chicago et les Bucks de Milwaukee ont battu les Nets à deux reprises et le Heat de Miami qu’une seule fois. Pour ce qui est de l’Ouest, les Warriors de San Francisco, les Suns de Phoenix et les Grizzlies de Memphis ont chacun leur tour remporté leur duel face aux Nets. Le Jazz de l’Utah n’a toutefois pas encore rencontré Brooklyn cette saison.

La défaite d'hier soir contre les Trail Blazers n’a rien d’encourageant non plus. Portland était privé des services de Damian Lillard et CJ McCollum, les deux meneurs de la formation au chapitre des points et des passes. Cette série peu reluisante est symptôme d’un lendemain de veille difficile dû à la Covid selon l’entraineur-chef Steve Nash.

« On est vraiment en souffrance depuis qu’on est revenu de l’interruption liée au Covid-19. On a perdu notre confiance, notre esprit, notre joie. Ça se voit. »

Steve Nash

Les Nets ont eu trois de leurs parties reportées dues au manque de joueurs cette saison. La pandémie a empêché les Nuggets et les Wizards de visiter le Barclay's Centre de Brooklyn. La partie du 23 décembre contre les Blazers a également été remise à une date ultérieure.

Évidemment, le fait que Kyrie ne soit disponible que pour des matchs à l’étranger peut peser dans la balance. Le point guard­ non-vacciné n’a disputé que deux des 39 parties de son équipe jusqu’à maintenant. Joe Harris, opéré à la cheville n’est pas revenu de sitôt non plus.

Giannis s'amuse

Giannis Antetokounmpo des Bucks de Milwaukee aime vraiment jouer contre les Nets. Ses statistiques lors des sept derniers duels contre Brooklyn le prouvent mieux que n’importe quoi d’autre :

PointsRebonds
33 PTS14 REB
34 PTS12 REB
34 PTS12 REB
30 PTS17 REB
40 PTS13 REB
32 PTS14 REB
31 PTS7 REB

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, les Nets voudront éviter à tout prix de se mesurer au Greek Freak lors du bal printanier. Ce n'est pas chose faite cependant et la seconde moitié de la saison s'annonce haute en couleur dans l'Est.

Partage

Par Louis-Éric Masse

1 2 3 5
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram