Les Raptors ont signé la victoire de l'année en triple prolongation

Publié le 30 janvier 2022 par Liam Houde

Les Raptors de Toronto n'ont pas déployé de plus vaillant effort en 2021-2022 que samedi soir face au Heat de Miami, dans un match à trois périodes de temps supplémentaire. Pour vous donner une idée, chacun des membres du cinq partant de Nick Nurse a enregistré au moins 53 minutes de jeu dans ce gain 124-120. Détails d'une folle soirée au FTX Arena :

Plusieurs moments signature ont marqué cette joute entre les deux rivaux de conférence, dont les deux lancers francs on ne peut plus clutch de Scottie Barnes à la toute fin du temps réglementaire pour égaler la marque à 100 partout, ainsi que ce gigantesque tir du centre-ville de Fred VanVleet pour tenir bon en deuxième prolongation :

Curieusement, la fiche de la concession canadienne pour tous ses matchs à trois overtimes grimpe maintenant à 2-0 en Floride, alors qu'elle est à 0-5 partout ailleurs et 0-3 en sol canadien.

Dans cette rencontre hautement défensive de plus d'une heure, Fred VanVleet (53 minutes), Gary Trent Jr (55 minutes), Scottie Barnes (56 minutes), OG Anunoby (55 minutes) et Pascal Siakam (57 minutes) jouaient l'équivalent de deux parties en une. Siakam fracassait d'ailleurs le record des cinq dernières années pour le plus haut total de minutes en une joute.

L'entraîneur-chef Nick Nurse, qui aime habituellement accorder de grosses minutes aux joueurs auxquels il fait confiance, n'en a accordé qu'à trois autres joueurs sur son banc, soit Precious Achiuwa (15 minutes), Chris Boucher (12 minutes) et Dalano Banton (huit minutes). Force est d'admettre que ce match a été gagné par les titulaires des Raps.

Trent a mené la charge offensive malgré les difficultés au tir des deux côtés du terrain (92/218 au total pour un rendement d'environ 42% partagé par les deux clubs) avec 33 de ses propres points, qu'il ajoutait à 5 rebonds et 5 interceptions de ballon. GTJ s'est donc joint à Kawhi Leonard dans la liste des deux seuls joueurs de l'histoire de la franchise à récolter au moins 30 points, 5 vols et cinq triplés en un match.

Il s'agit aussi de son troisième engagement consécutif à 32 points et cinq tirs à 3 points ou plus. Les Raptors ont possiblement trouvé leur shooting guard du futur.

Deuxième meilleur marqueur des siens, la recrue Scottie Barnes s'est illustré de 22 points, 9 rebonds et 3 mentions d'aide en plus de jouer de la défensive de qualité.

Or, l'ancre défensive de la soirée pour Toronto a sans doute été Pascal Siakam. Simplement dit, Spicy P connaissait hier son meilleur match à vie en défense. Ses 21 points, 13 rebonds, 6 passes décisives, 4 interceptions et 4 contres ne racontent pas toute l'histoire : selon son ami et collègue VanVleet, les performances de Pascal sont même dignes d'une mention All-NBA.

« Il est à un niveau All-NBA depuis un moment déjà. Il supporte un énorme fardeau pour notre franchise et fait face à beaucoup de critique lorsqu'il joue mal, c'est comme ça que ça fonctionne, mais il joue à un très haut niveau des deux côtés du terrain. »

Fred VanVleet en conférence d'après-match au sujet de Pascal Siakam

Le power forward des Raptors, qui portait le chapeau de pivot contre Miami, fait d'ailleurs partie d'un groupe sélect de seulement cinq athlètes cette saison à inscrire en moyenne 20 points, 8 rebonds et 5 passes par soir. Nikola Jokic, Giannis Antetokounmpo, Luka Doncic et James Harden complètent le topo.

L'excellent analyste de The Athletic Sam Vecenie est d'accord; le Camerounais a été sensationnel récemment, et ce dans les deux zones du terrain.

Chez l'adversaire, Jimmy Butler a été le clou du spectacle et s'est levé comme la superstar qu'il est, rappelant même ses prestations remarquables de la finale de la NBA, en 2020. Dans un effort toutefois insuffisant, Butler a cumulé un grandiose triple-double de 37 points, 14 rebonds, 10 aides, 3 interceptions et 2 blocs, le tout sur un rendement de 54% au total en 52 minutes de jeu. Son fait d'armes représente l'unique triple-double de plus de 35 points dans l'histoire de son équipe.

Personne d'autre n'a foulé les parquets pour plus de 45 minutes sous Erik Spoelstra, nombre qu'ont atteint Bam Adebayo (14 points, 16 rebonds, 3 vols, 2 blocs) et Gabe Vincent (17 points, 4 passes). En sortie de banc, le meneur dans la course au titre de Sixième homme de l'année Tyler Herro n'a inscrit que 13 points en 44 minutes, lui qui vivait une léthargie au tir (5/22).

À titre de note, Kyle Lowry s'est absenté de la rencontre à nouveau, une septième d'affilée, pour des raisons personnelles. Il aura la possibilité d'effectuer son grand retour tant attendu à Toronto dès mardi prochain, le 1er février, lorsque le Heat visitera le Scotiabank Arena. S'il n'est toujours pas disponible à ce moment, l'ancien point guard des Raptors aura une autre chance le 3 avril.

Les Raptors, présentement au huitième rang de l'Est avec un dossier de 24-23, croiseront le fer avec les Hawks d'Atlanta lundi prochain à 19h30, alors qu'ils finiront un voyage de trois matchs à l'étranger. En tout cas, leur entraînement de ce matin à 8h00 n'a pas eu lieu – et on comprend pourquoi.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 14

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram