Les Suns perdent Devin Booker et le match #2

Publié le 20 avril 2022 par Maël Brunet

À la surprise générale, les Pelicans se sont imposés 125 à 114 ce mardi 19 avril contre Phoenix, qui jouait pourtant à domicile au Footprint Center. Bien accompagné par ses coéquipiers, Brandon Ingram a réalisé une performance de haut vol pour aller chercher un premier gain dans une série où son équipe ne part pas favorite. Alors qu'il était sur les bases d'un match parfait, Devin Booker s'est blessé et est incertain pour les prochaines rencontres.

Et si la surprise de ces séries éliminatoires 2022 était la Nouvelle-Orléans? Les hommes de Willie Green se sont battus pour cette place en postseason et l'ont amplement mérité après deux victoires lors du tournoi de play-in. Cependant, malgré leur vaillance, personne ne s'imagine que les Pelicans parviendront à se défaire de l'armada des Suns. La deuxième rencontre entre les deux formations vient pourtant de marquer un important retournement de situation dans la série.

Ce deuxième match avait commencé de la meilleure des façons pour Phoenix. Sans jamais distancer leurs adversaires, les hommes de Monty Williams avaient ce match bien en main et jouissaient d'une courte avance à la mi-temps (61-56). Le meilleur dans tout ça? Devin Booker était tout simplement inarrêtable. D'une précision chirurgicale, rien ne pouvait lui bloquer l'accès au panier, pas même la défense suffocante et les prises à deux des Pels.

L'arrière de 25 ans avait marqué plus de la moitié des points de son équipe à la fin de la première moitié de la rencontre. Au moment de rentrer aux vestiaires, Booker affichait les statistiques impressionnantes de 31 points à 12/17 d'adresse globale et 7/10 derrière l'arc, 2 rebonds et 1 mention d'aide. Le tout... en 17 minutes. Il était sans aucun doute sur les bases de sa meilleure performance au scoring en séries éliminatoires.

Malheureusement, les dieux du basket sont parfois cruels. Alors qu'il restait un peu moins de cinq minutes à jouer dans le troisième quart, Booker s'est blessé sur une tentative de bloc lors d'une contre-attaque de Jaxson Hayes. Une blessure aux ischio-jambiers dont nous ne connaissons pas encore la gravité, mais qui devrait être évaluée très prochainement.

En son absence, ses coéquipiers ont tenté de conserver leur avance, notamment Chris Paul. Le meneur a encore réalisé un match d'une rare propreté dont lui seul a le secret. Pour la sixième fois de sa carrière, il a terminé une rencontre de séries éliminatoires avec au moins 10 passes décisives et aucune perte de balle, soit au moins deux matchs de plus que n'importe quel autre joueur dans l'histoire.

Ses pourcentages ont cependant été bien moins propres. Malgré 17 points et 14 mentions d'aide, Paul n'a converti que cinq de ses 16 tentatives au tir, dont seulement 2/6 à 3 points. Les Suns termineront tout de même la rencontre avec une adresse totale de 50%, mais aucun autre joueur que Booker n'a dépassé la barre des 20 points.

En face, Brandon Ingram a su profiter de l'absence de Booker pour lui-même réaliser ce qui restera comme l'un de ses matchs les plus aboutis. Alors que l'arrière des Suns avait terminé le premier quart avec 16 points, Ingram n'était pas en reste, lui qui compilait déjà 11 points, 3 rebonds et 3 passes décisives.

Il se fera plus discret lors de la deuxième reprise puisqu'il n'y inscrira pas le moindre point. Comme souvent depuis son arrivée en Louisiane, CJ McCollum a pris le relais de son capitaine et en a inscrit 8 à 2/2 à 3 points pour maintenir son équipe à flot dans cette période dominée par Booker et ses 15 unités.

Seulement, en seconde mi-temps, Ingram va hausser le ton et montrer la voie aux Pelicans. Ce sont pas moins de 26 points,7 rebonds et 6 passes décisives à 9/13 au tir, 3/3 à 3 points et 5/5 de la ligne des lancers qui viendront garnir sa feuille de statistiques. Au-delà des chiffres, c'est la domination et le leadership du bonhomme qui impressionnent.

Souvent comparé à Kevin Durant, l'ailier a prouvé qu'il ne s'agissait pas d'un hasard. Malgré son air nonchalant, l'ancien mauve et or peut prendre feu à tout moment. Dans les toutes dernières minutes de la rencontre, il réussira deux tirs lointains consécutifs pour valider le succès de son équipe. Une fin glorieuse pour un match durant lequel Ingram a été sur tous les fronts et brille par sa polyvalence. Il frôle même le triple-double puisqu'il termine la rencontre avec 37 points, 11 rebonds et 9 mentions d'aide auxquels s'ajoutent une interception et un contre.

McCollum aura également pesé dans le gain de son équipe. Il a compilé 23 points, 8 rebonds, 9 passes décisives en 40 minutes sur le terrain. L'arrière aura surtout été décisif en fin de match pour épauler Ingram. Il confirme ainsi sa très grande forme de fin de saison et semble épanoui dans ce collectif qui l'a parfaitement intégré.

Cette victoire intervient au meilleur des moments pour les résidents du Smoothie King Center qui joueront les deux prochaines rencontres à domicile. Cette victoire leur a permis de prouver aux partisans, mais surtout à eux-mêmes, que cette série est à leur portée et qu'ils ne feront aucun cadeau à leurs adversaires qui pourraient évoluer sans leur meilleur joueur.

Partage

Par Maël Brunet

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram