Les Warriors accueillis en rois à la Maison-Blanche

Publié le 17 janvier 2023 par Émilio Constanza

Les Warriors de Golden State ont procédé ce mardi à la visite annuelle de la Maison-Blanche. Chaque année, l’équipe couronnée championne de la saison précédente est invitée à Washington D.C. afin d’être honorée pour ses accomplissements.

La tournée commémorative de 2022 tire définitivement à sa fin. Près de six mois depuis le match numéro 6 à Boston, les Warriors visitent les couloirs de la Maison-Blanche… pour une deuxième fois.

C’est la vice-présidente Kamala Harris qui prend le podium en premier. Native d’Oakland, Harris souligne qu’elle ressent elle-même une certaine fierté de voir son équipe favorite régner au sommet de la NBA une fois de plus. Somme toute, cette dernière vante fièrement Golden State comme étant une organisation qui prône l’éthique, l’intégrité et l’excellence. « Dub Nation is in the House! »

Stephen Curry a servi de porte-parole pour l’équipe. Autant qu’il se retrouvât tout seul au micro, le meneur a réitéré sa gratitude d’être reçu à la Maison-Blanche. Ledit meneur était entouré de ses équipiers en arrière-plan :

« Nous sommes une équipe, nous le faisons ensemble. Notre première fois ici était il y a déjà sept ans. Donc, d’être en mesure de remettre les pieds ici et commémorer ça avec vous est extrêmement gratifiant. »

Stephen Curry

Avant de délaisser sa place au micro, le meneur a enfilé sa tuque de père Noël et remis aux deux hôtes des maillots arborant respectivement les numéros 46 – pour Joe Biden, 46e président – ainsi que 1 pour Kamala Harris, la « partisane numéro un ».

Une passe tumultueuse

Joe Biden est désormais le troisième président en poste depuis la première conquête des Warriors en 2015, mais seulement le deuxième à ouvrir les portes de la Maison-Blanche à la formation. Le précédent chef d’État américain Donald Trump avait notablement révoqué toute invitation pour les champions de 2017 et de 2018. Or, la dernière fois que Golden State s’est pointé à un tel événement, c’était Barack Obama qui occupait le Bureau ovale.

Cette notion de reviviscence était à l’ordre pour les deux institutions. L’élu démocrate s’est permis de comparer la résurrection des couronnés à celle de son élection en novembre 2020 :

À titre de note : Joe Biden était le vice-président sous Barack Obama durant ses deux mandats.

« Les années antérieures ont été difficiles. Des blessures en 2020 et des séries éliminatoires ratées en 2021 ont mené les critiques à se demander si c’était fini. Croyez-moi lorsque je dis que je connais ce sentiment. »

Joe Biden

Plus tôt cette semaine, l’entraîneur-chef Steve Kerr a fait les manchettes. L’homme à la barre de l’équipe depuis 2014 s’est permis de comparer Stephen Curry à un « Michael Jordan des temps modernes ». Certainement, le coach est bien placé pour dire cela, ayant remporté trois Larry O’Brien aux côtés de Jordan. Chose sûre, les deux joueurs ont accumulé de nombreuses visites à la Maison-Blanche.

Chose moins certaine : la présence de Golden State au même endroit dans un an. Des blessures et des performances décevantes font de cette saison une déception pour ceux qui s’attendaient à voir les champions en titre dominer le circuit. En 44 rencontres, les Dubs partagent le compte des victoires et défaites également avec 22 gains et 22 revers.

Jusqu’à présent, ils occupent le septième rang de l’Ouest, soit en lice pour le tournoi Play-In. Tout positionnement au-delà du septième leur assurerait une place au tournoi printanier.

Pour visionner l'intégral de la visite des Warriors :

Partage

Par Émilio Constanza

Émilio est un passionné du journalisme. Fraîchement sorti du programme des arts, lettres et communications des médias au Collège Lionel-Groulx, il veut rassembler les deux choses qu'il aime le plus: journalisme et sport.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram