Les Warriors ne font qu'une bouchée des Grizzlies

Publié le 08 mai 2022 par Liam Houde

À l'occasion du match #3 entre les Grizzlies de Memphis et les Warriors de Golden State, samedi soir, un bien malheureux sort a frappé les visiteurs du Chase Center, à San Francisco, dans un revers 112-142. Non seulement Stephen Curry et sa bande ont-ils dominé la rencontre dès le deuxième quart-temps, mais la vedette des Grizzlies Ja Morant a également dû quitter après 36 minutes de jeu en raison d'une apparente blessure au genou. Faits saillants de la partie :

Meneur d'un effort insuffisant, Morant y est allé de 34 points, 7 passes décisives et 3 interceptions en frappant le mille à quatre occasions sur sept essais de la ligne de 3 points, dans une autre prestation digne du Joueur le plus amélioré. Avec 13 tirs extérieurs contre Golden State déjà dans la série, le point guard de 22 ans en a frappé neuf de plus qu'il ne l'a fait durant tout le premier tour des séries.

Dans un alignement partant qui incluait Xavier Tillman (5 points, 1 rebond) au poste de centre, personne n'a su dépasser la barre des 16 points – plateau qu'a atteint Desmond Bane –, sous Taylor Jenkins. Jaren Jackson Jr s'est légèrement démarqué grâce à 15 points et 2 interceptions, mais son rendement de 31% au tir laisse à désirer. C'était d'ailleurs le cas pour tout le collectif des Grizz, qui terminait la rencontre en n'ayant converti que 43% de tous ses tirs – contre 63% chez l'adversaire.

L'efficacité au lancer, donc, et conséquemment la défensive, ont été des éléments décisifs de l'issue si claire du match. Memphis, qui a mené la NBA au chapitre des rebonds totaux par soir cette saison, s'est laissé battre aux planches à chacun des trois affrontements face aux Dubs; idem pour les points dans la clé.

Ils ont également perdu les combats des mentions d'aide (34 contre 21), de l'efficacité au périmètre (17/32 pour 53% contre 16/43 pour 37%), ainsi que de celle aux lancers francs (90% contre 76%), hier.

En revanche, Memphis avait peu de ressources face à l'efficience historique de leurs opposants, puisque même une défensive hors pair aurait fait preuve de difficultés dans l'objectif de freiner cette performance. On parle d'au moins 60% du terrain, 50% de l'arche et 90% de la ligne de charité, ce que seulement deux formations dans l'histoire ont réussi en un match de séries : les Warriors hier et les 76ers en 2001.

Un autre candidat au titre de MIP – qui aurait dû en être le gagnant selon plusieurs, dont Draymond Green – Jordan Poole a bien fait samedi dans le gain des siens, récoltant 27 points sur un taux de 65% au tir et 3/5 du centre-ville. Sa cote de +33 en 31 minutes de jeu était la meilleure de la soirée.

Voici les moyennes par match de Poole jusqu'à présent dans le cadre de ses toutes premières séries éliminatoires : 22.9 PTS, 5.4 AST, 56.5% au tir, 46% au 3 points, 88% aux lancers francs.

Or, c'est Curry qui s'est levé comme le véritable engin offensif de l'offensive californienne, lorsqu'il a accumulé 30 points, 6 aides, un seul revirement et le tout sur un rendement total de 50%.

Une tache demeure néanmoins sur cette joute haute en divertissement, puisque Ja Morant a été contraint de rejoindre son banc, puis de quitter pour les vestiaires de façon précoce, après s'être apparemment blessé au genou sur une percée au panier et un atterrissage imparfait, lorsque le cadran n'affichait que 7 minutes, 32 secondes.

Or, plusieurs internautes, journalistes et même l'entraîneur-chef des Grizzlies semblent plutôt croire que la blessure a eu lieu à un autre moment, lorsque Poole a saisi la jambe de son homologue, juste avant. Voici la séquence en question :

À la lumière des spéculations que Jordan aurait intentionnellement voulu blesser Ja sur l'action, le leader du camp victorieux, Steph Curry, a ensuite partagé son opinion.

« La blessure de Ja [Morant] n'est rien de drôle, mais le reste de la conversation est de la BS (foutaise). »

Stephen Curry

Ayant reçu le surnom de « troisième Splash Brother », Poole n'a pas que reçu le support de ses coéquipiers, il a lui-même réagi à la séquence en conférence de presse :

Cette réponse avait été donnée notamment après que Morant lui-même ait tweeté la phrase « broke the code », soit « brisé le code », en impliquant que Jordan Poole aurait franchi une limite sur le terrain avec son geste malintentionné. Ja a ensuite supprimé sa publication.

S'il y a autant d'incertitude et de spéculation autour de la blessure du meneur étoile, qui a été gêné par ce même genou droit toute la saison, c'est parce que si peu d'information quant à son état officiel a été dévoilée. Nous serons certains d'en avoir plus alors que davantage d'information est rendue disponible.

Les Warriors accueilleront les Grizzlies dans leur domicile à nouveau demain, le lundi 9 mai, à 22h00. Il y sera question d'un match clé pour les visiteurs qui tenteront d'éviter de tomber à 3-1 avant de retourner au Tennessee.

Milwaukee s'en sauve à la dernière seconde et reprend les devants dans la série | AlleyOop360
Marcus Smart a passé bien près d'envoyer tout le monde en prolongation, sans succès.
alleyoop360.com

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram