L'expérience Nikola Jokic atteint son comble

Publié le 07 mars 2022 par Liam Houde

Le génie du MVP en titre de la NBA était parfaitement mis de l'avant dimanche soir lorsque Nikola Jokic a mené ses Nuggets vers un gain 138-130 face aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Grâce à son triple-double de 46 points, le Joker est parvenu à fracasser toute une liste de records en faisant démonstration de l'étendue de ses talents, à tous les niveaux du basketball.

Par la passe, avec le tir extérieur, en attaquant l'anneau, par sa puissance intérieur, sa défensive et son calme en situations clutch, Nikola Jokic a laissé un impact sur tous les aspects de la joute contre les Pels, étant décisif et efficace jusqu'en période de prolongation. Avec la ligne de statistiques suivante, le centre aux origines serbes rappelle à tous pourquoi son nom figure à nouveau près du sommet de la course au Joueur le plus utile.

Il inscrivait, hier soir, 46 points, 12 rebonds, 11 mentions d'aide, 3 interceptions et 4 contres en 42 minutes de temps de jeu, en ne récoltant que trois fautes personnelles et cinq revirements. Ce qui demeure le plus impressionnant dans la performance de Jokic, est possiblement son degré improbable d'efficacité, lui qui présentait des rendements de 73% du terrain (16/22), de 92% du lancer franc (11/12) et de 60% depuis le périmètre (3/5).

Question de placer cette prestation adéquatement au sein des livres d'histoire de la ligue, considérons d'abord qu'il s'agissait du tout premier match de saison régulière d'au moins 40 points, 10 rebonds, 10 passes décisives, 3 vols et 3 blocs… jamais enregistré. Déjà, on met la barre haute.

À ce fait d'armes incroyable s'ajoute la notion que le pivot de seulement 27 ans amassait 30 de ses points au quatrième quart et en temps supplémentaire, sur un taux de conversion de 10/11 au tir. Insérez ici l'emoji avec la tête qui explose.

Jokic se hissait également au même niveau qu'une légende bien connue des statistiques, encore une fois, alors qu'il signait l'une de seulement deux rencontres depuis l'inauguration de la NBA incluant un triple-double de 45 points sur un rendement égal ou supérieur à 70%. Wilt Chamberlain a fait l'autre. D'ailleurs, seuls deux joueurs de centre à travers l'histoire ont même connu des triple-doubles de 45 points, sans considérer le pourcentage au tir (FG%).

Instrumental en attaque, mais aussi dans la zone défensive du terrain grâce à quelques vols de ballon et contres importants vers la fin de la joute, Nikola justifie davantage ses excellentes statistiques avancées en défensive. Oui, le Joker mène la ligue au chapitre du Defensive Box Plus/Minus (DBPM) avec une marque de 4.7, lui qui présente une bonne cote défensive (DefRTG) de 106.9 et les deuxièmes meilleurs pourcentages et moyennes de rebonds défensifs du circuit, derrière Rudy Gobert.

Oui, selon le test de l'œil et selon l'analytique, Nikola Jokic connaît une grande amélioration de ce côté du ballon en 2021-2022, au point d'être considéré comme l'un des plus prolifiques défenseurs de la ligue à sa position. Sera-t-il considéré pour une équipe All-Defensive à la fin du calendrier? Voilà une question qui pourra peut-être se poser dans le futur, s'il poursuit sur cette lancée.

Avec ses productions monstrueuses, Big Honey a également bonifié ses stats individuelles pour la saison, soutirant même le statut de roi du PER à Giannis Antetokounmpo – à nouveau. Il possède désormais un Player Efficiency Rating de 32.3, selon basketball-reference.com, ce qui représenterait le plus élevé de tous les temps si la campagne arrivait à terme aujourd'hui.

Les moyennes traditionnelles du MVP en titre grimpent aussi à 25.8 PTS, 13.8 REB, 8.0 AST, 1.4 STL et 0.8 BLK par rencontre, en plus d'un taux d'efficacité général de 57.1% et d'un pourcentage true shooting de presque 66%. À travers blessures et embûches, la troupe de Michael Malone maintient tout de même un bon rythme de croisière sans Jamal Murray et Michael Porter Jr, avec un dossier actuel de 38-26. Une bonne part du crédit revient à l'ancre du club.

Aussi invraisemblable que cela peut paraître, il y avait d'autres joueurs de basketball sur le terrain dimanche. Oui, Aaron Gordon, notamment, a très bien fait comme partenaire de danse avec Jokic; il a enfilé 28 points, 8 rebonds, 2 contres, mais a raté ses cinq tentatives du royaume des 3 points. Will Barton, Monte Morris et Bones Hyland, eux, ont chacun ajouté deux bombes à 3 points durant le match.

Dans le camp adverse, Brandon Ingram (38 points, 9 passes) et CJ McCollum (24 points, 9 passes) ont posé de gros problèmes à Denver, alors que Jonas Valanciunas entreprenait tant bien que mal de freiner les ardeurs de son homologue au poste 5. JV a terminé sa soirée au travail plus tôt que prévu avec 19 points, 14 rebonds et six fautes personnelles – ainsi que quelques bleus.

Au classement de la conférence de l'Ouest, les Pelicans demeurent en position de faire le tournoi de play-in, au 10e rang, tandis que les Nuggets ne sont plus qu'à un match de surclasser les Mavericks de Dallas, juste devant eux au cinquième échelon. Jokic, Gordon et Cie. n'auront pas beaucoup de répit avant de croiser le fer avec les Warriors de Golden State ce soir, le lundi 7 mars, à 21h00.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram