L'histoire de la malédiction de Lil B sur Kevin Durant

Publié le 27 juillet 2022 par Louis-Éric Masse

Vous le savez autant que moi, la NBA est une ligue remplie d’histoires farfelues, surnaturelles et dignes d’Hollywood. Il y a quelques années, le coloré Kevin Durant était la cible d’une malédiction qui lui empêcherait de gagner un championnat. Retour sur cette histoire abracadabrante.

Tout a commencé le 29 janvier 2011. Kevin Durant, fidèle à son habitude, s’est emparé de son téléphone pour donner son avis sur Twitter.

« J’ai essayé d’écouter Lil B et ma conscience m’en empêchait… Je n’arrive pas à croire que ce gars est populaire »

Kevin Durant

Qui est ce fameux Lil B ? Originaire de la Californie, Brandon Christopher McCartney alias « Lil B The Based God » est un rappeur ayant sorti plus de 1500 chansons depuis 2004. Malgré une discographie aussi importante, il n’a jamais connu beaucoup de succès auprès du grand public.

En fait, ce que les gens retiennent de Lil B est sa personnalité extravagante. Malgré qu’il soit un rappeur peu connu, l’homme de 32 ans a écrit un livre, donné des cours au MIT et s’est déjà comparé à Jésus et… Ellen DeGeneres.

Après que Kevin Durant ait critiqué sa musique, Lil B a voulu se venger. D’abord, il a proposé à KD de prendre part dans un match de basketball à un contre un, invitation que Durant a complètement ignorée.

Énervé par ce refus, Lil B a décidé qu’assez, c’est assez. Le 26 mai 2011, le rappeur a jeté un sort sur Kevin Durant qui allait l’empêcher de gagner un championnat pour le reste de sa carrière.

Même après plusieurs coups sans réplique, Lil B ne dérougit pas. Presque trois ans plus tard, le 8 mars 2014, Lil B sort sa chanson « F*ck KD », totalisant presque trois millions de visionnements sur YouTube.

En 2016, si la tendance se maintient, tout indique que Durant pourrait briser le marasme. Le Thunder prend une sérieuse option sur la série contre les Warriors en remportant le quatrième match. À une victoire d’atteindre les finales, plusieurs pensent qu’Oklahoma City s’enligne vers un championnat.

Pure coïncidence, « choke » collectif du Thunder, malédiction de Lil B ou un peu des trois ? Impossible de savoir, mais les Warriors sont revenus de l’arrière et ont finalement éliminé OKC en sept parties.

Après cette défaite dure à encaisser, Kevin Durant a choqué le monde du sport en signant avec les champions en titre, les Warriors de Golden State. Décision polarisante, décrite par Stephen A. Smith comme le « geste le plus mou de l’histoire » à l’époque.

Cette signature a fait peu d’heureux, mais Lil B s’en est réjoui. Natif de la Californie, le rappeur a toujours été un grand amateur des Warriors et devait résoudre le dilemme suivant : garder la malédiction sur KD ou la lever pour faire gagner son équipe ?

Lil B a choisi de privilégier son équipe. Tout le monde connait la suite, les Warriors ont remporté le championnat de 2017, marquant officiellement la fin de cette saga invraisemblable. 

Et pendant que Durant et les Warriors célébraient, du haut de son trône, Lil B souriait.  

Partage

Par Louis-Éric Masse

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram