Lonzo Ball passera sous le scalpel

Publié le 21 janvier 2022 par Liam Houde

Comme rapporté plus tôt jeudi par Adrian Wojnarowski (ESPN) et Shams Charania (The Athletic), Lonzo Ball a subi une déchirure mineure au ménisque de son genou gauche mercredi. Voilà maintenant que le point guard des Bulls de Chicago a pris la décision de recevoir une chirurgie, lui qui avait aussi l'option de traiter la blessure sans opération et continuer à jouer.

Selon les informations de Wojnarowski, Ball sera absent des parquets pour environ quatre à six semaines. Il s'agit d'une lourde perte pour Chicago, qui trône toujours au sommet de la conférence de l'Est.

Précédemment :

Avec un dossier de 28 victoires et 15 revers, les Bulls font bien malgré toutes leurs malchance et mésaventures. Or, si ces derniers opéraient plutôt dans la conférence de l'Ouest, leur fiche ne serait bonne que pour une quatrième place au classement – entre les Grizzlies de Memphis et le Jazz de l'Utah.

Tout de même, Billy Donovan mérite des louanges pour le travail effectué avec ce groupe, ayant navigué au travers de plusieurs blessures (Zach LaVine au genou, Patrick Williams au poignet, Alex Caruso au pied, Javonte Green à l'haine, Derrick Jones Jr au genou) et une foule de cas positifs à la COVID-19.

Néanmoins, le prochain défi sera de taille sans Lonzo dans l'alignement, lui qui a précédemment raté huit des 43 joutes de l'équipe jusqu'à présent. Au moins, ses coéquipiers n'ont perdu que deux de ces huit matchs. Les partisans de l'Illinois peuvent aussi se réjouir en sachant que le CaruShow est de retour d'une absence de 13 joutes consécutives.

Coby White a également bien fait à titre de meneur de jeu partant cette année, à neuf reprises. Donovan semble préférer un backcourt titulaire formé de White et de la recrue Ayo Dosunmu pendant que Ball et LaVine complètent leur convalescence respective, conservant Caruso comme ancre en sortie de banc.

La blessure de LaVine, elle, est moins grave qu'anticipée : il n'y a pas de dommage important aux ligaments du même genou qui avait subi une déchirure du ligament croisé antérieur en 2017. Selon l'organisation des Bulls, il « ne devrait pas rater de période de temps significative ». Toutefois, il ne sera pas du voyage de trois parties sur la route qui est entamé ce soir, le 21 janvier.

Les circonstances certes difficiles à Chicago offrent malgré tout la chance à DeMar DeRozan de bonifier davantage sa remarquable campagne, d'un point de vue individuel. Le vétéran est dans la course au titre de MVP pour 2021-2022, à son premier rodéo chez les Bulls, et devrait mériter une place parmi une formation partante du Match des étoiles, ainsi qu'une équipe All-NBA.

DeMar maintient en moyenne 25.7 PTS, 5.0 REB et 4.9 AST par rencontre, lui qui a été All-Star à quatre reprises et deux fois joueur All-NBA. Son club croisera le fer avec les Bucks de Milwaukee ce soir, à 20h00.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 14
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram