NCAA : voici les quatre finalistes au titre de Joueur de l'année

Publié le 24 mars 2022 par William Thériault

On en parle peu, et si l'on ne prend pas la peine de suivre le basketball universitaire de la NCAA à l'extérieur du mois de mars, on ne se rend généralement pas trop compte de son existence. Mais il existe bel et bien un trophée qui récompense le meilleur joueur universitaire des États-Unis.

Le titre de Naismith Men's College Player of the Year, ou simplement Naismith Trophy pour ceux qui se sentent proches du créateur du basketball sera remis le 3 avril, la veille de la finale nationale du March Madness. Présentation des quatre finalistes.

Ochai Agbaji est un shooting guard de 6 pieds 5 pouces. Âgé de 21 ans, il est un senior chez les Jayhawks du Kansas, classés premiers dans la section du Midwest pour le March Madness. À sa quatrième saison dans le Big-12, le Joueur de l'année dans sa conférence a affiché des moyennes de 19.3 PTS, 5.2 REB et 1.6 AST.

Vu comme un choix du top 10 au prochain repêchage, il est également le seul joueur de ce quatuor dont l'équipe n'a pas encore été éliminée de la danse. Kansas (1) jouera contre Providence (4) demain lors du Sweet 16.


Johnny Davis, également un shooting guard de 6 pieds 5 pouces, joue de son côté avec les Badgers du Wisconsin. À sa deuxième campagne NCAA, le sophomore a été élu Joueur de l'année dans le Big Ten avec des récoltes de 19.7 PTS, 8.2 REB et 2.1 AST en 31 parties.

C'est particulièrement impressionnant parce que l'an dernier, Davis marquait en moyenne 7 points par match en sortie de banc - pour la même formation. Le Wisconsin (3) s'est toutefois incliné au deuxième tour du tournoi contre Iowa State (11).


Keegan Murray, un power forward de 6 pieds 8 pouces, a été l'un des marqueurs les plus dominants de la NCAA cette saison, avec des moyennes de 23.5 PTS, 8.7 REB et 1.9 BLK. Comme Johnny Davis, il est un sophomore qui a explosé avec sa promotion vers l'alignement partant après une saison recrue comme réserviste.

Lui aussi perçu comme un espoir du top 10 pour l'encan 2022 de la NBA, il joue toutefois avec Iowa (5), école qui a été surprise et éliminée par le Québécois Nathan Cayo et l'université Richmond (12) au tout premier tour du March Madness.


Oscar Tshiebwe, un power forward de 6 pieds 9 pouces, possède probablement la ligne statistique la plus débile des quatre finalistes pour le Naismith. Après deux saisons avec West Virginia, le nouveau big man de Kentucky a remporté le titre de Joueur de l'année dans la SEC avec des moyennes de 17.4 PTS, 15.2 REB, 1.8 STL et 1.6 BLK. Il n'y a pas de coquille ici, même aux rebonds.

Natif de la République Démocratique du Congo, il est cependant seulement perçu comme un espoir de deuxième ronde pour le repêchage. Et les Wildcats (2), malgré leur classement, ont échappé leur rencontre de premier tour contre Saint Peter's pour mériter une expédition rapide.


À garder en tête : le Naismith est une récompense qui peut produire des joueurs complètement différents, une fois qu'ils atteignent la NBA. Michael Jordan, Larry Bird et Kareem Abdul-Jabbar l'ont tous remporté, mais Tyler Hansbrough, Doug McDermott et Jimmer Fredette aussi.

Partage

Par William Thériault

William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation.

Le sport, c'est son amour de jeunesse.

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram