Officiel : les Lakers éliminés du play-in

Publié le 06 avril 2022 par Liam Houde

Ça y est, les Lakers de Los Angeles ont officiellement été éliminés du tournoi de play-in avec un revers contre Phoenix, mardi soir. Ce sera seulement la quatrième occasion de la carrière de 19 ans qu'a monté LeBron James où son club ratera complètement les séries éliminatoires – et il le fait cette fois d'une façon peut-être plus décevante que jamais.

Des Suns qui fonctionnaient à plein régime hier soir ont su démanteler les visiteurs du Footprint Center avec un triomphe au compte de 121-110, ayant comme carburant les 32 points de Devin Booker. À cette récolte il a ajouté 7 rebonds et 4 passes décisives, ainsi que six tirs à 3 points convertis en neuf tentatives.

Chris Paul s'est tâché de distribuer 12 passes décisives contre un seul revirement de ballon, lui qui a fait 67 mentions d'aide pour 12 revirements en six matchs depuis son retour de blessure. Troisième élément clé de l'équipe numéro 1 de la NBA, Deandre Ayton y est allé de 22 points et 13 rebonds dans la victoire, jouant seulement 26 minutes.

LeBron a quant à lui dû s'absenter de la rencontre en Arizona, réhabilitant toujours une blessure à la cheville subie le 27 mars dernier. Anthony Davis a bien fait dans un effort toutefois médiocre de son collectif, en enregistrant pour sa part 21 points et 13 rebonds sur un rendement de 56% au tir. Russell Westbrook a noirci la feuille de match de 28 points, 5 rebonds et 3 passes, mais aussi de 6 revirements et une cote de -9.

Or, comme Davis l'a mentionné en conférence d'après-match, les Lakers ont « eu plus d'alignements partants différents que de victoires » cette année, ce qui était apparent à nouveau mardi lorsque Malik Monk et Avery Bradley complétaient cette fois le cinq majeur. Avec déjà un bilan de 48 défaites pour seulement 31 gains, il s'agit du plus haut total de revers jamais encaissé par une formation qui bénéficiait des services de LeBron. Notons que le Mauve et Or a encore deux affrontements à son calendrier.

À cette notion s'ajoute désormais la certitude mathématique qu'on ne sera même pas en mesure d'y faire le tournoi de play-in, avec une 11e place comme meilleur scénario, et que les Pelicans de La Nouvelle-Orléans obtiendront le choix de premier tour de Los Angeles s'il tombe dans le top 10 de la loterie, ce qui est désormais presque inévitable.

Tous ces faits s' additionnent maintenant pour confirmer le véritable désastre qu'a été la saison 2021-2022 du Lakeshow, après qu'on y ait assemblé un « Big Three » de James, Davis et Westbrook et que le consensus des experts en présaison indiquait que L.A. serait deuxième unité favorite au titre, juste derrière les Nets de Brooklyn.

À titre de rappel, le King maintient une moyenne de plus de 30 points par rencontre à 37 ans... S'il ne peut pas nécessairement être à blâmer pour les performances des siens cette année (outre certains moments clutchs où il n'a pas livré la marchandise), James peut toutefois prendre une part du crédit pour l'allure de cet effectif décevant.

Il y aura beaucoup de blâme distribué à Hollywood entre Russ, l'entraîneur-chef Frank Vogel et le directeur général Rob Pelinka, mais au final, c'est un amalgame de moult facteurs qui est le véritable coupable de ce fiasco.

Il sera curieux de suivre les développements du dossier Lakers à l'entre-saison. L'identité du club risque de changer de façon importante, mais jusqu'à quel point? Cela reste à voir.

À lire :

https://alleyoop360.com/2022/04/04/magic-johnson-les-lakers-auraient-pu-avoir-derozan-hield-caruso/

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram