Pas de Middleton, pas de problèmes pour les Bucks

Publié le 01 mai 2022 par Jean-Christophe Dion

C'est sans leur ailier étoile Khris Middleton que les Bucks de Milwaukee se sont présenté à Boston dimanche après-midi. Ennuyé par une entorse au genou, son absence fût silencieuse, voire invisible alors que son équipe a complètement dominé les Celtics au compte de 101-89. Milwaukee prend alors les devants 1-0 dans la série grâce à un effort physique supérieur, des tirs clés et une performance spectaculaire de Giannis Antetokounmpo qui a récolté un triple-double.

Malgré un effort défensif honorable, les hommes d'Ime Udoka n'ont pas été en mesure de d'obtenir le momentum de l'autre côté du ballon. Les Celtics vont se rappeler de ce match grâce à leur incapacité à tirer le ballon, aux revirements capitalisés par les Bucks et un manque de constance flagrant au mouvement du ballon. Malgré une bonne récolte à la ligne de trois points, (18/50, 36%) ils n'ont pu convertir d'avantage à l'intérieur du périmètre alors qu'ils n'ont que marqué dix fois en trente-quatre tentatives (29%).

Cette disproportion et ce manque d'efficacité sont facilement explicables par l'incroyable défensive intérieure des Bucks. C'est non seulement Giannis, mais particulièrement Brook Lopez qui a donné du fil à retorde aux attaques des Celtics. Le vétéran a amassé trois contres, représentants bien son engagement tout au long de la rencontre. Le retour de Lopez est bien accueilli par ses coéquipiers alors que la protection du panier était une question majeure pour Milwaukee tout au long de la saison.

À l'attaque, les pénétrations de Giannis ont permis aux Bucks de trouver des ouvertures à maintes reprises. Après un premier quart douteux, les passes de Milwaukee ont commencé à trouver les mains de Grayson Allen, Bobby Portis et Jrue Holiday. Les trois joueurs ont combinés pour 51 PTS, dont huit tirs de l'extérieur. La distribution incroyable d'Antetokounmpo (12 AST) a ouvert la porte pour des autoroutes au panier et une domination totale aux rebonds (13).

Pour ce qui est des Celtics, ils devront renouer avec leurs bonnes habitudes lors du match numéro 2, mardi. Des rotations défensives tardives et un manque d'opportunisme ont rendu la tâche presque impossible. Avec un retard de 7 points au troisième et Giannis au banc avec quatre fautes, Boston a manqué plusieurs chances consécutives de revenir dans le match.

La bonne nouvelle? La formation des Celtics, lorsqu'en santé, n'a pas perdu deux matchs consécutifs depuis le mois de janvier.

Partage

Par Jean-Christophe Dion

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram