Pat Riley fait le point sur la saison du Heat

Publié le 06 juin 2022 par Jean-Christophe Dion

Le légendaire président du Heat de Miami, Pat Riley, a tenu une conférence de presse lundi afin de clôturer la saison 2021-2022. Fidèle à ses habitudes, le dirigeant de longue date n'a pas mâché ses mots en répondant aux questions des journalistes.

C'est sans filtre que les réponses se sont enchaînées lundi à Miami. Tous les sujets étaient sur la table et Riley n'a pas laissé de doute.

Déçu de l'élimination face aux Celtics, Pat Riley s'est dit tout de même satisfait de l'effort de son équipe tout au long de la saison. Rappelons-nous que les blessures ont ravagé l'effectif du Heat, particulièrement Bam Adebayo ayant manqué 26 parties au total. Tout de même, l'équipe d'Erik Spoelstra ne s'est jamais trouvée hors de la course et a terminée première au classement de l'Est.

« […] On a eu une année dont on peut être fiers. Avec ce qu'on a fait tout au long de la saison, surmonter les défis pour ensuite se rendre aux 16 dernières secondes de la demi-finale, c'est tout un accomplissement. »

Pat Riley, via Miami Herald

La formation du Heat est loin d'être jeune d'âge. Lorsque demandé s'il pensait amorcer la saison 2023 avec le même noyau, Riley s'est gardée une gêne en citant que la direction doit toujours trouver un moyen de s'améliorer sur papier. PJ Tucker et Victor Oladipo ont toutefois été mentionnés comme des joueurs clés au succès de Miami. Kyle Lowry, de son côté, « peut être en meilleur forme physique » selon le président.

La balle était donc bien placée pour une question concernant l'addition potentielle d'un autre joueur étoile. Riley n'a pas hésité à faire savoir qu'un joueur étoile est toujours bienvenu tant et aussi longtemps que c'est un bon ingrédient avec l'équipe en place :

« Est-ce qu'on a besoin d'un autre [joueur étoile]? S'il y en a un de disponible, lancez-le-moi. Tu peux toujours en utiliser plus. Mais ça doit être un bon fit […]. »

Le Heat est reconnu pour le développement de ses joueurs, souvent repêchés tardivement. Riley a insisté sur l'importance de sauvegarder les choix passé les rangs de la loterie, même s'ils sont rarement garantis. Il faudrait une offre « surpassant » l'opportunité de repêcher un espoir, dit Riley.

Conscient de la période de temps nécessaire afin de développer un joueur prêt à contribuer pour le Heat, il est évident que l'état-major est concentré sur le présent de l'équipe. Tyler Herro et Duncan Robinson ont été mentionnés comme des pièces impératives à l'amélioration. Riley les a mis au défi devant les médias :

« Les statistiques de Tyler parlent pour elles-mêmes. Par contre, je ne pense pas qu'il est un joueur complet encore. […] Si tu veux gagner un championnat et devenir un partant, tu dois vraiment devenir un joueur capable de contribuer partout sur le terrain. […] Pour ce qui est du rôle de partant, viens au camp d'entraînement et mérites-le. »

En ce qui a trait à Duncan Robinson…

« La prochaine étape de son développement sera d'aller au panier, finir dans la clé, créer de l'action et devenir très agressif. […] Défensivement, en tant que jeune joueur, il doit s'améliorer. […] Ce message lui a été livré plusieurs fois. »

Septuagénaire, Pat Riley n'a pas fini de se faire questionner sur son éventuelle retraite. Le « parrain » semble encore pleinement investi dans son rôle de président.

« J'ai 77 ans… Je peux faire plus de push-ups que toi [le journaliste]. Je sens définitivement l'obligation de terminer cette construction. »

Partage

Par Jean-Christophe Dion

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram