Options de joueurs : quelques vétérans testeront le marché

Publié le 21 juin 2022 par Liam Houde

Il ne reste qu'un peu plus d'une semaine avant de lancer les festivités du marché des joueurs autonomes, dans la NBA. Une brochette de vétérans à travers la ligue était présentée à des options de joueurs pour 2022-2023, mais ce ne sont pas chacun d'entre eux qui ont choisi de l'activer. Ce fut notamment le cas de PJ Tucker du Heat et Nicolas Batum des Clippers, qui testeront les eaux du bassin d'agents libres, dès le 1er juillet.

Pour sa part, Tucker a renoncé à son option de 7,4 M$, salaire qui lui aurait été versé à Miami pour ses services en 2022-2023, selon Shams Charania de The Athletic.

S'il fait un tel pari, c'est parce que PJ Tucker compte obtenir de plus grandes sommes – et possiblement un contrat prolongé – auprès d'un autre prétendant au titre, chez qui ses services sont valorisés. Il a peut-être soufflé 37 bougies le mois dernier, mais le forward a démontré à plusieurs reprises comme porte-couleurs du Heat et des Bucks qu'il a un impact crucial à titre de défenseur polyvalent et de franc tireur des coins.

Dans un scénario où le vétéran n'obtient pas le montant désiré sur le marché des joueurs autonomes, Miami conservera une place pour lui sur son banc; Anthony Leon Tucker Jr (de son nom complet) représente tout ce que prône la Heat Culture, particulièrement au niveau de la ténacité. Il pourrait y toucher un maximum de 8,4 M$ s'il retournait à South Beach, rapporte Bobby Marks d'ESPN.

Plus à l'ouest des États-Unis, le Français Nicolas Batum a exercé le même droit que Tucker, en déclinant son offre de 3,3 M$ pour demeurer un Clipper.

D'après Adrian Wojnarowski, néanmoins, il y aurait un intérêt mutuel entre Batum et ses supérieurs quant à une nouvelle entente. L.A. pourrait lui permettre de paraffiner un contrat allant jusqu'à 10,9 millions de dollars américains sur deux ans, grâce à la règle des « early Bird Rights ». À 33 ans, l'ailier en sera à sa 15e campagne NBA cet automne. Il a maintenu 8.2 PTS, 4.5 REB, 2.0 AST et 1.0 STL par rencontre, sur un rendement de 40% aux 3 points en deux saisons chez les Clips.

À Denver, Jeff Green a préféré emprunter un chemin différent à ses homologues. L'athlète âgé de 35 ans avait signé pour deux ans et 9 M$ en 2021, la deuxième campagne étant optionnelle. Green avait jusqu'à lundi le 20 juin pour décider s'il l'activerait ou non, et Tim Bontemps d'ESPN a confirmé que le vétéran des Nuggets demeurerait avec l'équipe jusqu'en 2023, au moins, encaissant alors la deuxième moitié de ses neuf millions.

Nous en aurons davantage sur les dossiers d'options de joueurs avant le 1er juillet prochain, date de début du marché des joueurs autonomes.

Mises à jour :

Svi Mykhailiuk des Raptors a suivi dans les traces de Tucker et Batum.

Pat Connaughton opte lui aussi pour le statu quo. Le champion demeure un Buck pour encore une saison, au moins.

John Wall aussi accepte son option de 47,4 M$, sans surprise.

John Wall de retour avec les Rockets la saison prochaine | AlleyOop360
Wall empochera 47,4 millions la saison prochaine.
alleyoop360.com

Idem pour Kendrick Nunn à Los Angeles.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram