Seth Curry et Andre Drummond déjà importants pour les Nets

Publié le 15 février 2022 par Liam Houde

Après une dégringolade au classement rendue possible par 11 revers consécutifs pour les Nets, les sauveurs de cette cause semblant perdue se sont manifestés lundi soir sous une forme inattendue (non, ce n'était pas Ben Simmons), lorsque Seth Curry et Andre Drummond ont montré de quel bois ils se chauffaient. Les deux anciens coéquipiers sous Doc Rivers à Philadelphie ont très bien fait à leur premier engagement pour Steve Nash, menant Brooklyn à un premier gain en 12 sorties, au compte de 85-109, face aux Kings de Sacramento.

Rien n'allait plus à Brooklyn, avec le départ de James Harden, le statut à temps partiel de Kyrie Irving (qui ne pouvait pas disputer le match à domicile hier) et les blessures de Kevin Durant, Joe Harris et Nic Claxton. Toutefois, les deux autres pièces incluent dans l'ensemble offert par les 76ers en retour de Harden, soit Curry et Drummond, sont venues placer un baume temporaire sur la situation et stopper l'hémorragie.

Les deux nouvelles recrues du club obtenaient déjà leur place au sein de l'alignement partant à leur première apparition dans les couleurs des Nets. Le frère cadet de Steph Curry s'est chargé d'ajouter 23 points au tableau pour mener les siens, en frappant le mille à trois reprises depuis l'arche. Il y ajoutait 7 rebonds et 5 passes décisives, alors que Drummond contribuait de 11 points, 9 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 1 contre à titre de pivot titulaire. Chacun a converti plus de 55% de ses tirs.

Bruce Brown, qui s'introduisait lui aussi dans le cinq majeur au poste de small forward, enregistrait 19 points, 6 rebonds, 6 aides, 5 vols de ballon et 3 blocs; il était partout défensivement. Patty Mills et Kessler Edwards complétaient les cinq partants de Nash avec un alignement inhabituel pour ces Nets, mais efficace.

À titre de note, nous ne savons toujours pas à quel moment Ben Simmons reviendra au jeu, lui qui représentait le retour le plus significatif dans l'échange blockbuster du 10 février dernier. Lorsqu'il sera de retour, ainsi que KD (blessé au ligament médial collatéral du genou gauche), nous aurons certainement une meilleure idée du véritable potentiel de ce groupe digne d'un titre – lorsque tout son monde est en santé et disposé à jouer. Malheureusement pour les partisans de l'équipe, ce n'est toujours pas le cas pour Kyrie en raison de son statut vaccinal.

Puisqu'il ne peut seulement jouer que les rencontres à l'étranger, Irving ne sera de la partie qu'à huit occasions à travers les 25 matchs restants au calendrier des siens, l'un des plus rudes horaires de fin de saison. Présentement au huitième rang de sa conférence à sept matchs du premier rang, sans deux de ses trois meilleurs joueurs sur papier, Brooklyn aura besoin du guard arborant le numéro 11 plus que jamais.

Dans un scénario idéal où soit le joueur de 29 ans, soit la ville de New York modifie sa position sur la situation d'ici l'amorce des séries éliminatoires, Nash possède un bel arsenal garni de tireurs à 3 points et de vedettes polyvalentes, en plus d'avoir une bonne profondeur au frontcourt. Les Nets pourraient être redoutables au printemps, mais c'est à plusieurs conditions.

En ce qui a trait au parti perdant de la soirée, un effort de 26 points de la part de De'Aaron Fox est arrivé en vain alors que le reste des participants décevaient. Même Domantas Sabonis, habituellement bon pour un minimum de 15 points, 10 rebonds et quelques assistances, n'a pas dépassé la barre des 10 points et 10 rebonds pour une rare fois. La recrue Davion Mitchell s'est levée comme le prochain meilleur pointeur, avec une récolte de 13.

Tout allait pourtant bien pour Alvin Gentry et sa troupe depuis la transaction Tyrese Haliburton-Domantas Sabonis, qui étaient vainqueurs de deux de suite. Or, ces derniers n'ont pas aidé leur cause lundi à New York en amassant collectivement neuf tirs à 3 points sur une taux d'efficacité de 25%, puis de 34% au total. L'avance maximale des Nets a grimpé jusqu'à 24 points, tandis que les Kings n'ont jamais eu la priorité.

Il semble y avoir davantage de changements à l'horizon pour cette franchise toujours prise au milieu d'une disette des séries qui perdure depuis 2006. On n'est pas prêt de mettre fin à cette triste séquence de sitôt.

Pour les Nets, le prochain défi aura lieu sur la route, mais pas bien loin, chez des voisins : ils croiseront le fer avec les Knicks, mercredi soir à 19h30.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 16

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram