Six victoires consécutives pour Toronto, confortable au sixième rang

Publié le 08 février 2022 par Liam Houde

Les Hornets de Charlotte sont devenus lundi soir les plus récentes victimes de Pascal Siakam et les Raptors de Toronto, qui prolongent leur séquence victorieuse à six triomphes consécutifs. Il s'agit de la deuxième occasion cette saison où les Raps atteignent ce plateau, eux qui ont déjà signé plus de victoires qu'en 2020-2021.

À nouveau, le Joueur de la semaine pour la conférence de l'Est a été resplendissant pour Toronto. Pascal Siakam a mené sa troupe vers le gain 116-101 en sol ennemi grâce à sa production de 24 points, 11 rebonds et 8 passes décisives en bloquant un tir dans ce quasi-triple-double. Le Camerounais convertissait également 62.5% de tous ses tirs durant la soirée, incluant deux lancers à 3 points.

Étant deuxième au sein du palmarès des minutes par match derrière seulement Fred VanVleet, Spicy P a encore dépassé la barre des 40 minutes dans la victoire, alors que la joute était chaudement disputée jusqu'aux dernières deux minutes. Après avoir été ignoré comme remplaçant pour le Match des étoiles – au bénéfice de son adversaire pour la soirée, LaMelo Ball – Siakam semblait avoir quelque chose à prouver : il est digne d'une mention d'All-Star cette année.

Plus à lire à ce sujet ici.

Gary Trent Jr a également très bien fait pour Nick Nurse, enfilant 24 de ses propres points qu'il combinait à 2 interceptions et plusieurs excellents jeux défensifs, faisant davantage démonstration de ses talents améliorés de défenseur. OG Anunoby et Fred VanVleet ont chacun ajouté 20 points au tableau et Scottie Barnes s'est illustré de 15 points et 8 rebonds sur un rendement de 85.7%.

Par conséquent, les Torontois présentaient quatre joueurs avec des récoltes de 20 points ou plus, ce qui survenait pour la quatrième fois en 2021-2022. De façon très surprenante, ce n'était jamais arrivé auparavant à plus de deux reprises en une saison pour quelconque équipe à travers l'histoire de la NBA. Incroyable.

Dans l'optique de demeurer dans les livres de records, cette édition des Raptors met sur pieds son deuxième élan de six victoires d'affilée, ce qui est plus que les Suns, Bucks et 76ers pour la campagne; seuls les Warriors ont enfilé autant de victoires à plus de deux reprises (trois fois).

À travers tout ce succès, les efforts de VanVleet, Siakam et Trent fils ont définitivement attiré l'attention, mais les ajustements du Montréalais Chris Boucher en sortie de banc ont également eu leur rôle à jouer dans l'ascension. Ce ne sont pas que les titulaires qui font le boulot, comme pourrait laisser croire leur nombre de minutes collectives par soir.

Cette fois, plutôt que de décocher quatre tirs du périmètre en moyenne par match comme c'était le cas à Tampa Bay, Boucher laisse son impact être ressenti dans la zone défensive du terrain.

« L'an dernier, je marquais plus, mais ma défense n'était pas bonne. Je marquais tant de points l'an dernier et nous perdions, et maintenant je ne marque pas autant, mais je complète beaucoup de jeux défensifs et nous remportons plusieurs matchs. Je réalise simplement les choses qui sont vraiment importantes. »

Chris Boucher en conférence d'après-match

À titre comparatif, l'intérieur Québécois de 29 ans enregistrait 13.6 PTS, 6.7 REB et 1.9 BLK par rencontre la saison précédente et présente aujourd'hui des moyennes de 9.0 PTS, 5.9 REB et 1.1 BLK sur des taux d'efficacité moins impressionnants du terrain et de l'arche. Or, ses rebonds et ses interceptions par match ajustées pour 36 minutes sont supérieurs à 2021.

Dans l'effort perdant, le benjamin des frères Ball a inscrit 15 points, 4 rebonds, 9 passes décisives et 4 interceptions, en tirant toutefois le ballon avec 26.3% d'efficience. Miles Bridges a mené sa troupe dans la colonne des points marqués avec 25, qu'il ajoutait à 5 rebonds, 6 passes, 3 vols de ballon et 2 contres.

Après 15 triomphes en 21 sorties, les Raps s'installent plus confortablement au sixième rang de leur conférence, à seulement 2,5 matchs des Sixers au cinquième échelon et devant les Nets de Brooklyn.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram