Tour d'horizon : Irving, Durant, Ayton, Embiid s'éclatent

Publié le 24 mars 2022 par Liam Houde

En plus du duo de Kevin Durant et Kyrie Irving, la paire de pivots homologues composée de Deandre Ayton et Joel Embiid s'est illustrée à l'occasion d'une soirée chargée dans la NBA, mercredi. À travers 11 rencontres, ces joueurs se sont démarqués par leurs grandes performances. Idem pour quelques autres noms et équipes – incluant LaMelo Ball, Desmond Bane, Donovan Mitchell, Jordan Poole, Kyle Lowry, les Celtics, les Mavericks et même les Spurs.

Nets 120-132 Grizzlies

Les Grizzlies de Memphis ont peut-être triomphé face aux Nets, mais ils n'ont pas su empêcher les assauts de Kyrie Irving et Kevin Durant. Au moins, la troupe de Taylor Jenkins a été en mesure de limiter l'apport de leurs coéquipiers afin de s'en sortir indemnes, même en l'absence de Ja Morant.

Kyrie s'est imposé offensivement avec 43 points et 8 aides sur un rendement d'environ 56% au tir, afin de se hisser vers des sommets inédits : il maintient en moyenne 43.8 PTS par match à ses quatre derniers, en convertissant 62% de ses lancers totaux, 61% de ses tirs à 3 points, tout en présentant une efficacité true shooting de 80%. C'est un fait d'armes tout à fait incroyable. À titre de note, Irving pourra finalement participer aux matchs à domicile des siens très bientôt : détails.

KD a ajouté 35 de ses propres points au tableau en plus de 11 rebonds et 8 passes décisives, désormais à égalité avec le record de franchise pour le plus de joutes consécutives à au moins 35 points dans l'histoire du club, avec une troisième performance de la sorte en autant de sorties.

Dans le camp des locaux, Desmond Bane a enregistré 23 points, 4 rebonds, 5 passes et six tirs réussis du centre-ville (60%) pour en inscrire jusqu'à 204 cette saison. Bane établissait conséquemment le nouveau record de 3 points en une campagne pour un membre des Grizzlies; Mike Miller possédait le précédent sommet de 202, accompli en 2006-2007.

La chimie et l'excellence de cette deuxième tête de série à l'Ouest est évidente – avec ou sans leur star et leader Ja Morant. En l'absence du point guard cette saison, Memphis s'entiche tout de même d'un bilan de 15-2 et d'une cote offensive de 118.0, d'une cote défensive de 100.4 et d'un Net Rating de 17.5, soit toutes des marques qui seraient les meilleures du circuit s'il s'agissait d'un échantillon d'une saison.

Jazz 97-125 Celtics

Les Celtics de Boston poursuivent leur remarquable deuxième moitié de saison en défaisant un autre adversaire de taille, le Jazz de l'Utah, par une priorité de 28 points. En trois affrontements consécutifs, les C's ont vaincu les Warriors, les Nuggets et maintenant le Jazz par une marge combinée de 70 points…

Si on jette un coup d'œil à leurs 16 plus récentes parties face à des adversaires en position de faire les séries éliminatoires ou le tournoi de play-in, on constate que Boston n'a perdu qu'un seul match (contre les Mavericks), eux qui ont mené par au moins 20 points à un moment de chacun de leurs cinq derniers.

Les 37 points, 6 rebonds et 2 interceptions de Donovan Mitchell chez l'opposant n'étaient pas suffisants afin de faire une entaille dans la meilleure défense de la NBA; le deuxième plus prolifique pointeur des siens était d'ailleurs Rudy Gobert et ses 14 points. Dans la victoire, Jayson Tatum et Jaylen Brown ont chacun contribué de 26 points.

Warriors 118-104 Heat

Si les Warriors prenaient les parquets sans Stephen Curry, Draymond Green et Klay Thompson hier soir, cela ne les a pas empêché de se servir de leur profondeur pour ensevelir une équipe du Heat vraisemblablement frustrée. Jordan Poole, qui serait dans la course au titre de Sixième homme de l'année s'il n'avait pas obtenu un départ à plus de la moitié de ses matchs, était la pierre angulaire des efforts offensifs des visiteurs, mercredi soir.

Le guard de troisième année s'est chargé de récolter 30 points et 9 mentions d'aide, en menant les siens dans ces deux colonnes de la feuille de match. Il surfe également sur une séquence de 11 rencontres avec 20 points ou plus, soit la meilleure de la sorte depuis 10 ans pour n'importe quel Warrior qui ne s'appelle Curry ou Durant.

Question de l'épauler, Andrew Wiggins, Jonathan Kuminga et Damion Lee se sont chacun démarqués d'exactement 22 points. Le meilleur pointeur du Heat à South Beach était pour une rare fois Kyle Lowry, lui qui en amassait 26 pour aller avec 9 passes décisives.

Le meneur de jeu connaissait une soirée importante d'un point de vue plus large de carrière, mercredi, car son total de points récoltés en saison régulière dépassait la barre des 15 000, en plus de devenir le 15e nom dans la liste des tirs à 3 points convertis en carrière, surpassant JJ Redick grâce à un rendement de 6/9 au périmètre.

En revanche, l'événement de la soirée à Miami était certainement l'altercation de temps mort ayant comme principaux acteurs Jimmy Butler, Erik Spoelstra et Udonis Haslem.

Jimmy semblait furieux contre son entraîneur-chef, qui aurait demandé au joueur « s'il pensait vraiment qu'ils allaient se battre », avant que le vétéran Udonis Haslem n'intervienne dans la dispute en prenant visiblement la défense de Spoelstra. La défaite qui s'est ajoutée à la querelle ne peut que laisser un goût amer dans la bouche de ce groupe, alors qu'on se prépare à accueillir les Knicks de New York de passage vendredi.

Suns 125-116 Timberwolves

Deux amis et anciens coéquipiers chez les Wildcats de l'Université Kentucky croisaient le fer dans un duel entre aussi deux des formations les plus enflammées de la conférence Ouest. Devin Booker – devenu Point Book sans Chris Paul – a inscrit 28 points et 7 passes dans le gain des Suns, tandis que Karl-Anthony Towns se levait pour 15 points, 11 rebonds et 3 contres.

Le hasard fait bien les choses, on dirait, puisque les deux homologues repêchés en 2015 ont chacun atteint le plateau des 11 000 points dans la même rencontre.

Toutefois, le centre Deandre Ayton était le clou du spectacle hier, remportant son duel avec KAT dans la clé au son de 35 points (sommet en carrière), 14 rebonds et 3 aides sur un taux d'efficacité de 63%. Il a même fait mouche à son seul essai depuis la ligne des 3 points. Ayton a permis à la série victorieuse de Phoenix d'en arriver à six matchs d'affilée, ce qui redevient la meilleure suite à travers la ligue.

76ers 126-121 Lakers

Dans une autre dégelée à oublier pour les Lakers, au Crypto.com Arena, les 76ers de Philadelphie ont profité d'une imposante prestation signée Joel Embiid afin de quitter L.A. avec une 45e victoire à leur dossier. Les Sixers sont désormais à égalité avec les Bucks pour le deuxième rang de l'Est.

Embiid a donné une leçon à son ancien collègue Dwight Howard en lui infligeant 30 points, 10 rebonds, 3 passes décisives, 3 vols de ballon et 3 blocs. Dominant, Jojo mène alors le circuit aux chapitres des joutes à 30 points et des joutes à au moins 30 points et 10 rebonds, cette saison. Le « Big 4 » des 76ers a combiné ses efforts pour 95 points.

Du côté du Lakeshow, on regardait vers Russell Westbrook pour de l'attaque, en l'absence de LeBron James (inconfort au genou). Le vétéran a terminé sa soirée de travail avec une bonne ligne de statistiques de 24 points, 9 rebonds et 8 passes pour agir à titre de fer de lance à un effort respectable – mais ultimement en vain – des Lakers.

Russ fait mieux à ses quatre derniers engagements, après une longue séquence léthargique; ce sont 22.0 PTS, 8.5 REB et 9.3 AST qu'il maintient en moyenne depuis son duel difficile face à Patrick Beverley, le tout en convertissant 52% de ses essais au tir et 48% de l'arche (10-21).

Knicks 121-106 Hornets

  • RJ Barrett : 30 PTS, 3 REB, 3 AST
  • LaMelo Ball : 32 PTS, 9 REB, 5 AST
  • Les Hornets ont frappé un mur appelé RJ Barrett après cinq victoires consécutives. Ils inscrivaient le troisième plus haut total de points par rencontre depuis le Match des étoiles, avant hier soir.

Magic 102-118 Thunder

  • Cole Anthony : 17 PTS, 5 REB, 11 AST
  • Théo Maledon : 25 PTS, 4 REB, 6 AST

Rockets 91-110 Mavericks

  • Alperen Sengun : 14 PTS, 11 REB, 2 AST, 2 STL
  • Spencer Dinwiddie : 26 PTS, 4 REB, 6 AST. 4/6 du 3 points
  • Pas de Luka Doncic? Pas de problème pour cette édition des Mavs. Dinwiddie et Jalen Brunson (28 PTS) ont comblé l'absence de leur All-Star en connaissant tous deux un excellent match. Brunson voit maintenant sa fiche augmenter à 5-1 sans Luka cette année.

Hawks 101-122 Pistons

  • Trae Young : 21 PTS, 2 REB, 9 AST, 2 STL
  • Cade Cunningham : 17 PTS, 6 REB, 8 AST
  • Le revers en est un des plus décevants pour Atlanta qui pointe au 10e rang de sa conférence. Cade, pour sa part, continuait d'inscrire des stats qui ne sont pas dignes seulement d'un titre de Recrue de l'année, mais aussi de joueur étoile.

Kings 110-109 Pacers

  • Davion Mitchell : 25 PTS, 7 AST
  • Tyrese Haliburton : 13 PTS, 5 REB, 15 AST, 3 STL
  • Domantas Sabonis a dû observer la joute contre son ancien club depuis les lignes de côté (genou) alors que Mitchell compensait pour son absence et celle de De'Aaron Fox (main droite) en accumulant 25 points ou plus lors d'un deuxième soir d'affilée.

Spurs 133-96 Trail Blazers

  • Dejounte Murray : 28 PTS, 6 REB, 7 AST
  • Drew Eubanks : 20 PTS, 9 REB, 4 AST

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 18
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram