Trae Young mène des Hawks en pleine ascension au-delà des Lakers

Publié le 31 janvier 2022 par Liam Houde

Dans l'enceinte du State Farm Arena d'Atlanta, les Hawks ont infligé une défaite crève-cœur aux Lakers de Los Angeles 121-129 afin d'apporter leur séquence victorieuse à sept matchs d'affilée. Trae Young, fer de lance offensif de cette résurrection de son club, a mené la charge avec une autre excellente performance, cette fois de 36 points, 5 rebonds et 12 mentions d'aide.

Au fil de cette suite de sept victoires, la deuxième meilleure du circuit toujours active après les Suns, Young a été sensationnel pour Atlanta, ayant élevé son jeu d'un cran depuis le changement de calendrier. À travers la fenêtre de sept joutes, il maintient en moyenne 28.4 PTS, 4.7 REB, 9.1 AST, 1.4 STL et un rendement de 42% de la ligne des 3 points – en 10 tentatives par match.

La franchise de Géorgie peut donc désormais compenser pour un bilan de 5-9 au mois de décembre avec huit triomphes et six défaites au mois de janvier 2022.

L'histoire semble se répéter pour les Hawks qui connaissaient également une amorce de saison plus difficile en 2020-2021, avant que Nate McMillan n'arrive comme remplaçant à Lloyd Pierce. Le coach actuel était parvenu à redresser le navire et même permettre à ses hommes d'atteindre la finale de conférence, mais a moins bien fait à son deuxième rodéo, cette année. Les Hawks sont aujourd'hui 10e dans la conférence de l'Est avec une fiche de 24-25, loins de leurs exploits de la saison précédente.

Tout de même, une autre recrudescence de moitié de calendrier régulier pourrait indiquer que de belles choses sont à l'horizon pour cette édition du club. On voudra certainement se battre pour une place assurée en séries à l'arrivée du printemps, plutôt qu'un billet pour le tournoi de play-in, puisque seulement un match ne les sépare des Raptors au huitième échelon et cinq matchs des Nets en sixième place.

Ils ont survécu à l'assaut des Lakers dimanche après-midi alors que ces derniers profitaient d'une priorité de 11 points avant d'entamer le quatrième quart, écart que les locaux ont rapidement comblé. Pourtant, Anthony Davis, Russell Westbrook et Malik Monk ont connu de bonnes productions durant la rencontre, et L.A. a remporté le duel des tirs extérieurs 15 à 10 (42% d'efficacité contre 32%).

AD s'est illustré à son retour d'une blessure au poignet droit avec 27 points, 5 rebonds, 4 passes décisives, 2 interceptions et 1 contre, sur un rendement total de 50% du terrain. Russ a ajouté 20 points, 7 rebonds et 12 passes au compteur en connaissant lui aussi une bonne sortie au niveau de l'efficacité grâce à une conversion de 53%. Monk, nouveau favori de la foule à Los Angeles, y est allé quant à lui de 33 points, 10 rebonds et 5 aides pour mener les marqueurs des Lakers, en 37 minutes.

Son taux d'efficacité de 63% pour la partie témoigne de son amélioration de ce côté cette saison; il s'agit de sa campagne la plus efficiente en carrière sur toute la ligne alors que son pourcentage d'efficacité true shooting se situe à 61.6%.

Après une première demie de 71 points, Frank Vogel et sa troupe semblaient avoir ce gain dans la poche, mais ont peut-être crié victoire de façon hâtive. Leur avance de 11 points s'est vite transformée en déficit de 8 pour clore la joute, suivant un dernier quart-temps de 38 points des Hawks.

Le Lakeshow poursuit donc sa glissade au classement de l'Ouest avec un troisième revers consécutif et un septième en 10 matchs, tandis que Young et sa bande se mesureront ensuite aux Raptors de Toronto ce soir, le 31 janvier, à 19h30.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram