Une autre défaite amère à Los Angeles

Publié le 02 avril 2022 par Liam Houde

Brandon Ingram et CJ McCollum ont combiné leurs efforts pour 61 points, 15 rebonds et 11 passes décisives totales lorsqu'ils ont mené les Pelicans vers un gain 114-111 vendredi face aux Lakers de Los Angeles, qui regardent vers le play-in d'un point de vue extérieur avec plus de doutes d'y participer que jamais. Ça va mal à L.A., voici jusqu'à quel point.

De façon réaliste, les Lakers ne feront probablement pas l'après-saison cette année, après avoir assemblé un Big Three qu'ils croyaient digne d'un championnat lorsqu'ils ont ajouté Russell Westbrook au noyau de LeBron James et Anthony Davis. Comme on le sait, cette campagne a plutôt été une série de bas – et aucun moment n'a peut-être été plus bas que vendredi soir lorsque les Pels ont remporté de justesse leur dernier affrontement de la saison avec James et Cie.

C'est possiblement en raison de la nature de cette défaite – arrivée par un écart de seulement 3 points alors que les Lakers menaient par 6 à un moment du troisième quart – qu'elle laisse un goût aussi amer dans la bouche Frank Vogel et chacun de ses joueurs. Mais la déception existe également parce que La Nouvelle-Orléans balayait le mauve et or dans sa « série de saison » pour confirmer son avantage en cas d'égalité.

À titre de note, les Pelicans pointent au neuvième rang de l'association Ouest au moment d'écrire ces lignes, à trois matchs de distance des Lakers qui eux sont en position défavorable du 11e échelon. Les Spurs de San Antonio se situent exactement entre les deux autres clubs, un match devant Los Angeles. Eux aussi se sont mérités le bris d'égalité contre la franchise d'Hollywood, ce qui met ces derniers dans de beaux draps.

Il ne reste plus que cinq parties à l'horaire des Lakers afin de tenter un dernier sprint vers une place en play-in. Or, il faudrait que le Lakeshow soit impeccable et que San Antonio et/ou New Orleans trébuche à plus d'une occasion. Ce n'est pas impossible, mais l'espoir des séries n'est pas à son comble chez les partisans de l'équipe.

Ces fans peuvent toutefois se réjouir en sachant qu'Anthony Davis est de retour au jeu après une absence de 16 rencontres en raison d'une blessure au pied, soit sa deuxième période d'au moins 15 joutes consécutives en 2021-2022. Le power forward étoile a d'ailleurs bien fait face à son ancienne concession d'appartenance, avant de s'effacer en fin de match.

AD y est allé de 23 points, 12 rebonds et 6 mentions d'aide à son retour, en 36 minutes de jeu. Le gaillard a fait mouche à huit de ses 17 tirs totaux et une fois en deux essais du centre-ville, mais lui et James n'ont totalisé qu'un seul tir converti en six tentatives lors des dernières cinq minutes du combat. Il s'agissait ici d'un des éléments décisifs de l'issue de cette rencontre sinon serrée.

LeBron a tout de même récolté ses statistiques au fil de 39 minutes jouées, composant toujours avec de l'inconfort à une cheville qu'il a foulée le 27 mars dernier, dans un autre revers contre La Nouvelle-Orléans, justement. Le King a terminé sa soirée au boulot ayant noirci la feuille de match de 38 points, 8 rebonds et 4 passes décisives.

Chez l'adversaire, CJ McCollum s'est levé pour 32 points, 7 rebonds, 4 aides et 2 interceptions. Les Pels s'annoncent comme une unité très menaçante aux autres participants du tournoi de play-in qui précédera les séries éliminatoires, particulièrement après cinq victoires en sept sorties. Ne soyez pas surpris s'ils croisent le fer avec les Suns de Phoenix au premier tour.

Jouant les trouble-fêtes, et question de jeter de l'huile sur le feu, les Pelicans obtiendront également le choix de premier tour des Lakers s'il tombait dans le top 10 de la loterie. Aujourd'hui, ils ont le huitième pire bilan de la NBA… À suivre.

La fin de parcours régulier de LeBron et Davis inclut deux visites chez les Nuggets, et un affrontement chacun avec les Suns et les Warriors; la pression sera au rendez-vous dans le dernier droit.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram