Victoire éloquente des Warriors au premier match

Publié le 19 mai 2022 par Liam Houde

Luka Doncic et les Mavericks ont rendu visite aux Warriors à San Francisco, mais sont repartis bredouilles en essuyant le revers 112-87, mercredi soir. Or, les Mavs ont amorcé chacune de leurs séries de l'année avec une défaite au premier affrontement; les hommes de Jason Kidd n'ont donc pas de raison de s'inquiéter. Ou, considérant la dominance des Dubs en deuxième demie, en ont-ils… ?

S'il y a une note à retenir de cette édition des Warriors de Golden State, c'est qu'elle est encore très, très compétente. L'équipe sur le terrain mercredi ne ressemblait pas à celle qui s'est incliné par 39 points contre Memphis. Les meilleurs atouts de Steve Kerr étaient mis en évidence hier face à Dallas alors que l'entraîneur-chef champion du club obtenait d'excellents apports de la part de plusieurs acteurs.

Notamment, Kevon Looney (10 PTS, 5 REB, 4 AST, 2 BLK, 28 MIN) a bien fait dès le coup d'envoi à titre de pivot titulaire, Jordan Poole s'est enflammé en sortie de banc pour 19 points en 26 minutes, Andrew Wiggins déployait une défense de qualité sur Doncic en réussissant 19 points et 5 rebonds, et Draymond Green (10 PTS, 9 REB, 3 AST, 2 STL, 1 BLK) a joué son rôle d'ancre offensive et défensive presque à la perfection.

Curieusement, Golden State est parvenue à frapper le mille à 56% de tous ses lancers dans le match, malgré un total de seulement 10 triplés (34%). Il était apparent à plusieurs occasions que c'étaient les 2 points qui intéressaient davantage les Warriors, ce que permettait une défensive intérieure poreuse de l'adversaire.

À titre de note, chacun des cinq partants sous Kerr a dépassé la barre des 10 points. Les locaux ont signé le premier quart-temps de 28 points, soit déjà plus que ce que les Mavericks ont alloué aux Suns en une demie complète de basketball, à leur dernière rencontre.

Si Klay Thompson a terminé les premières 24 minutes de jeu avec aucun point, il s'est toutefois rattrapé au retour des vestiaires pour en enfiler 15 (7/13 du terrain). Luka Doncic, lui, a connu une progression inverse à travers la joute, enregistrant 18 de ses 20 points totaux en première moitié. Malheureusement pour Dallas, cette récolte fût la plus grande des individus de l'équipe : Spencer Dinwiddie (17 PTS), Jalen Brunson (14 PTS) et Reggie Bullock (12 PTS) composaient essentiellement le reste de la frappe offensive des visiteurs.

Ce n'était simplement pas la soirée des Mavs d'un point de vue efficacité, eux qui gagnent et perdent par le tir à 3 points et qui se réjouissent lorsque la partie prend une tangente small-ball – ce que sera assurément cette série. Hier, ils n'ont converti que 11 de leurs 48 essais collectifs de la ligne des 3 points pour un rendement de 22% de l'arche, en plus de seulement 36% au tir et 66% des lancers francs.

Résultat : les Warriors ont fait grimper leur priorité à une apogée de 30 points, au quatrième quart. Il restait encore plus de quatre minutes au cadran lorsque les deux entraîneurs ont fait appel à leur banc, alors que Jason Kidd brandissait le drapeau blanc proverbial.

Stephen Curry pouvait être établi comme l'un des coupables principaux du retournement de situation qui a eu lieu après mi-temps, car il a su divertir les partisans sur place au Chase Center par quelques séquences typiquement « Chef Curry », question de contribuer à la dominance des siens. Le meneur a terminé sa soirée de travail avec 21 points, 12 rebonds et 4 passes décisives à sa fiche.

Portant le chapeau de héros caché, le Canadien Andrew Wiggins s'est levé pour 19 points, certes, mais aussi une défensive acharnée sur le meilleur joueur opposé, limitant les options du Slovène. En terminant la rencontre avec un différentiel de +28, Wiggs a mené tous les joueurs de la soirée dans cette colonne. Ses coéquipiers avaient de bons mots pour le titulaire du dernier Match des étoiles.

« C'est son moment. »

Steph Curry au sujet de Andrew Wiggins

Des productions de 2 points et 6 revirements aux troisième et quatrième quarts en sont pour beaucoup et sont déplorables pour Luka, qui a pourtant bien amorcé son premier match de finale de conférence à vie. À en juger par ses performances récentes, le Wonderboy devrait cependant se ressaisir au fil de ses prochaines sorties. En espérant pour son club que ce ne soit pas trop tard; les Warriors ne laissent pas de grande marge d'erreur.

On demeure en Californie pour le deuxième duel de cette série qui s'annonce haute en divertissement : le prochain rendez-vous est à 21h00, vendredi le 20 mai. L'adaptation de Kidd sera l'un des points à examiner au match #2, particulièrement si/lorsque le 3 points ne trouve pas le centre de l'anneau.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram