Direction le March Madness pour trois de nos représentantes québécoises

Publié le 15 mars 2022 par Pierre-Olivier Poulin

Comme l'a écrit le collègue Liam Houde ce matin, six garçons Québécois auront la chance de se faire valoir au niveau national au March Madness. Du côté féminin, un bon petit groupe aura aussi l'opportunité de remporter le championnat, alors que trois Québécoises composeront le tableau de la compétition.

1 - Julie Brosseau : (Graduate Transfer - Kansas)

Alors que la formation masculine des Jayhawks est parmi les quatre premières têtes de série du tournoi, ses collègues féminines seront dans le milieu de peloton dans la portion Spokane de la compétition. La native de Repentigny et ses coéquipières débuteront leur parcours face aux Yellow Jackets de l'Université Georgia Tech. L'équipe gagnante affrontera les Cardinals de Stanford, équipe championne en titre.

Après avoir joué au Maine et en Utah, Brosseau tentera de terminer sa carrière universitaire sur une bonne note, elle qui a terminé la saison avec une efficacité de 40.6% du centre-ville. Elle a aussi réussi un match de 17 points, en novembre, face à Southern Illinois University Edwardsville (SIUE).

2 - Andréa Torres : (Senior - Utah)

Ancienne coéquipière de Brosseau avec les Utes, Torres a joué un rôle important pour sa formation lors de la saison 2021-2022. Partante lors des 21 matchs auxquels elle a pris part, la Terrebonnienne a terminé au premier rang de son équipe pour les rebonds par match (5.1).

L'ailier de 6 pieds, 2 pouces arrivera motivée lors du March Madness, alors que les Utes se sont inclinées en finale de la conférence du Pac-12, face à Stanford. Classée septième dans la portion de Spokane, l'Université de l'Utah fera face aux Razorbacks de l'Université de l'Arkansas en lever de rideau de son tournoi.

3 - Kiandra Browne : (Sophomore - Indiana)

À sa deuxième saison avec les Hoosiers, la Montréalaise a vu ses responsabilités augmenter peu à peu en 2021-2022. Lors du mois de février, il n'était pas rare de voir Browne obtenir plus de 20 minutes, parfois même plus de 25 minutes, par rencontre.

Étant dans une équipe bien nantie, celle qui fait une majeure en Management & Human Organization demeure principalement une option de banc pour son entraîneuse, Teri Moren. Les Hoosiers feront leur entrée, samedi, en tant que troisième favorite à Bridgeport, face aux 49ers de l'Université Charlotte.

À lire :

https://alleyoop360.com/2022/03/14/nous-connaissons-desormais-lallure-du-march-madness/
https://alleyoop360.com/2022/03/14/bennedict-mathurin-honore-par-tsn-dans-un-nouveau-video-clip/

Partage

Par Pierre-Olivier Poulin

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram