En feu, les Celtics infligent une raclée aux 76ers

Publié le 16 février 2022 par Liam Houde

Les 76ers essuyaient mardi soir leur pire revers de la saison lorsque les Celtics sont débarqués à Philadelphie et ont tout cassé, pour l'emporter par la marque de 135-87. Le tout s'est déroulé devant les yeux d'observateur de James Harden, qui assistait à l'événement depuis les lignes de côtés. Non seulement était-ce le plus haut total de points accordés à un adversaire par la défensive des Sixers en 2021-2022, mais il s'agissait également de la plus importante marge de défaite du club (48 points). Jayson Tatum et Jaylen Brown ont été instrumentaux pour Boston.

En ce qui a trait au camp victorieux, l'écart de 48 points représentait le deuxième plus large de son histoire, sur la route. Et on ne parle pas ici d'une jeune franchise. À titre de fait peut-être encore plus impressionnant, cette troisième victoire consécutive à l'étranger arrivait avec une priorité d'au moins 30 points, comme aux deux dernières occasions : un record de la NBA, toutes concessions confondues.

Ils gagnaient leurs engagements contre les Nets de Brooklyn par 35 points et face au Magic d'Orlando avec 33 d'écart.

La séquence actuelle des Celtics, deuxième meilleure défensive du circuit selon leur cote défensive (DefRTG), est d'autant plus impressionnante lorsque nous considérons qu'ils se classaient au 13e rang de la conférence de l'Est pour entamer la campagne en octobre, puis vacillaient entre le neuvième et 11e échelon jusqu'au 22 janvier – traversant même quelques disputes à l'interne. Depuis, ils ne se sont inclinés qu'à un match pour triompher à 11 occasions et se retrouvent désormais en sixième place, grâce à un dossier de 34-25.

Depuis le jour de Noël 2021, la cote défensive des C's (105.2) est première à ce chapitre, et ils ne sont qu'à 0.8 points de moins par 100 possessions de surpasser les Warriors de Golden State pour devenir premiers du circuit. Les schémas défensifs d'Ime Udoka, ainsi que Robert Williams III, Marcus Smart et l'arrivée de Derrick White en sont pour beaucoup.

D'ailleurs, le nouveau point guard du Massachussetts, arrivé de San Antonio par le biais d'un échange à la date limite des transaction, a très bien fait contre Philly hier soir. En sortie de banc et 27 minutes de jeu, White s'est illustré de seulement 11 points, certes, mais sa contribution de +41 dans la colonne des rendements s'est démarquée comme la meilleure des siens.

Les Jays étaient cependant les véritables clous du spectacle en Pennsylvanie, eux qui combinaient leurs forces pour 57 points; Tatum y est allé de 28 points, 12 rebonds, 6 mentions d'aide et 2 contres en convertissant 53% de ses tirs, alors que Brown ajoutait 29 points, 8 rebonds et 3 aides sur 59% du terrain. Les neuf tirs à 3 points totaux du binôme de vedettes se sont ajoutés à 25 triplés réussis pour les Celtics.

Non seulement ce nombre est-il synonyme d'un record de franchise pour une seule partie, mais un total de 25 lancers à 3 points est considéré comme la troisième plus haute marque de l'histoire de la NBA, derrière le Jazz (27) et les Bucks (26). Étonnamment, ces trois performances collectives ont eu lieu au sein du même calendrier régulier, dans une fenêtre de seulement quatre mois.

Chez les hôtes de la rencontre, un effort collectif décevant s'additionnait pour une maigre accumulation de 87 points, alors que même Joel Embiid – candidat de choix au prochain titre de MVP – ne signait la soirée que de 19 points, 9 rebonds et 6 passes, à raison de sa pire performance offensive depuis le 15 décembre dernier.

Il a tout de même sorti quelques armes de son arsenal, comme celle-ci :

En outre de Jojo, personne n'arrivait à inscrire plus de 11 points (Tyrese Maxey) pour Doc Rivers, alors que la toute nouvelle acquisition de l'équipe examinait ses nouveaux coéquipiers depuis le banc. Force est d'admettre que ces derniers n'ont pas laissé la meilleure impression à James Harden.

The Beard a tout de même affirmé en conférence de presse que Philadelphie était sa destination de choix depuis le disfonctionnement qui l'a vu quitter les Rockets de Houston.

« Philly était mon premier choix. »

James Harden en conférence de presse d'introduction aux 76ers, au sujet de sa destination préférée en quittant Houston

Comme nous le savons tous, James s'est plutôt retrouvé à Brooklyn, censée être sa deuxième priorité, pour jouer aux côtés de Kevin Durant et Kyrie Irving. Or, cette expérience infructueuse demeurera à tout jamais identifiée comme l'une des plus grandes histoires de « What if? », puisque le trio d'étoiles n'a partagé les parquets qu'à 16 reprises en presque deux saisons ensemble.

Néanmoins, le guard de la ville de l'amour fraternel n'enfilera pas son nouvel uniforme avant encore un minimum d'une semaine, lui qui s'absentera du Match des étoiles de dimanche prochain. Sa troupe aura la chance de se remettre sur pieds après ce K.O., lorsqu'elle visitera les Bucks de Milwaukee – un autre défi de taille à l'Est –, jeudi le 17 février, à 20h30.

Les Sixers occupent le cinquième échelon de leur conférence, toujours à seulement 2.5 matchs de la pôle position. Embiid maintient en moyenne 29.3 PTS (deuxième du circuit), 11.1 REB (huitième du circuit), 4.5 AST et 1.5 BLK par soir cette saison, en frappant le mille à la moitié de ses tirs totaux.

https://alleyoop360.com/2022/02/16/giannis-marque-50-points-sur-un-rendement-de-81/
https://alleyoop360.com/2022/02/13/les-celtics-de-boston-montrent-enfin-de-quoi-ils-sont-capables/

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 15

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram