L'Alliance essuie un deuxième revers consécutif à domicile

Publié le 20 juin 2022 par Liam Houde

Dans ce qui était le match au plus bas pointage de l'histoire de la LECB, l'Alliance de Montréal est passée bien près de compéter une remontée de 8 points pour faire oublier une séquence perdante, mais les Stingers d'Edmonton ont eu le dernier mot dans ce combat hautement défensif, lundi soir.

La marque finale de 64-60 représentait la somme totale moins importante de tous les temps, alors qu'on n'y récoltait que 124 points partagés entre les deux participants.

Dès les premières minutes du premier engagement, les locaux n'ont pas su s'imposer à l'Auditorium de Verdun, et c'est à nouveau un début de match où l'Alliance laisse son adversaire s'emparer de la priorité. Face aux double-champions en titre, la troupe québécoise avait affaire à deux ennemis : les Stingers et l'horloge des tirs.

Les Alliés n'arrivaient simplement pas à percer la cuirasse de leurs opposants suffisamment rapidement, étant contraints de s'appuyer trop souvent sur un tir en isolation à la toute fin du cadran des 24 secondes, parfois sans parvenir à battre la sirène, mais générant des lancers de basse qualité presque à tout coup. Et cette trame narrative s'est poursuivie pour toute la rencontre.

Le crédit revient-il à la défense tenace des Stingers, ou doit-on blâmer l'exécution des schémas offensifs de Vincent Lavandier?

Somme toute, l'énergie qu'a procuré la foule de Verdun à leurs porte-couleurs était derrière d'excellents moments défensifs de leur part. Alain Louis, en sortie de banc, s'est montré encore hautement dynamique en presque 15 minutes de jeu.

L'arrière québécois de 6 pieds, 1 pouce y a enregistré 9 points et 4 rebonds en permettant quelques salves en transition grâce à son instinct de peste défensive et son énergie constante. Ces opportunités de jouer rapidement étaient pourtant peu nombreuses, ce qui ne dérange pas l'Alliance, selon Louis, qui dit de son équipe qu'elle « aime quand le rythme est plus lent » et que le pointage demeure bas.

Si de telles rencontres ont précédemment été à l'avantage de Montréal cette saison, ce n'était pas le cas ce soir; le meilleur marqueur de l'Alliance s'est manifesté sous la forme d'Ashley Hamilton (13 PTS, 3 REB), qui cédait sa place de partant à James Jean-Marie cette fois dans le frontcourt. Le Britannique n'a cependant converti qu'un seul de ses cinq tirs extérieurs, en accumulant cinq revirements au passage – malgré un taux de réussite parfait à l'intérieur de l'arche.

Certainement, Lavandier aurait aimé voir une meilleure sélection de tir de la part de Hamilton, mais on pourrait en dire autant de plusieurs autres membres de sa formation ce soir.

Ce n'était pas aussi vrai pour Nathan Cayo. S'améliorant de match en match, voire de minute en minute, Cayo s'épanouit sous l'anneau et sous nos yeux pour cet effectif exempt de grand pivot traditionnel. Sa prestation n'était que la dernière de plusieurs démonstrations consécutives de croissance personnelle, particulièrement au niveau de la confiance. Ses 12 points (50% au tir) et 8 rebonds en sont un témoignage, ainsi que de son travail acharné hors du terrain, pour le natif de Laval qui s'entraîne avec son frère Samuel à l'UQÀM chaque fois qu'il en a l'occasion, les jours où il ne s'entraîne pas avec l'équipe.

Jamais n'avions-nous vu une cible de la règle d'Elam aussi minime que 63 points avant dans une joute de LECB. Tout de même, il est important de souligner l'apport de Demarco Dickerson comme meneur secondaire chez Edmonton, lui qui s'est levé comme premier pointeur des siens pour enfiler 13 points (62% au tir) et 2 rebonds de façon spectaculaire. Le guard rapide et agile s'est servi de ces deux atouts pour déculotter à plus d'une reprise ses défenseurs et obtenir du même coup une collection de « Oooh! » de la part de la foule #1 du circuit.

Il s'agissait du deuxième et dernier duel entre ces rivaux pour le calendrier régulier de 2022. Pour sa part, Edmonton se réjouit de remporter cette série saisonnière en mettant simultanément fin à sa disette de trois revers consécutifs, pour apporter son bilan de saison à 5-4, digne d'un top 5.

On croyait que l'Auditorium de Verdun serait une forteresse en début de campagne, mais l'Alliance présente désormais une fiche de 3-6, incluant deux défaites d'affilée à domicile, et devra adresser plusieurs lacunes en préparation pour une visite chez les Bandits de Fraser Valley, sur la côte ouest canadienne. Le tout aura lieu le 24 juin prochain à 22h00.

Tout sur l'Alliance et la LECB :

LECB | AlleyOop360
alleyoop360.com

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram