L'Alliance remporte son duel face aux Shooting Stars avec panache

Publié le 29 mai 2022 par Liam Houde

À l'occasion du match inaugural à domicile de l'Alliance de Montréal, la foule était certainement au rendez-vous – au son d'une salle comble de 3500 personnes – avec un degré de divertissement attendu, mais tout de même électrique. Le rythme de jeu des Alliés a pris du gallon alors que le cadran s'écoulait, pour que Dominic Green et, finalement, Kemy Ossé, se lèvent en héros et noircissent la colonne des gains de l'équipe pour la toute première fois de son histoire, face aux Shooting Stars de Scarborough.

Alliance : «Pour être une équipe championne, tu dois gagner à la maison» | AlleyOop360
Voyez ce qu'avait à dire Kemy Ossé et Dominic Green après la première victoire de l'histoire de l'Alliance.
alleyoop360.com

Dominic Green (36 PTS, 2 REB, 14/20 du terrain), après seulement 18 minutes jouées face aux Honey Badgers de Hamilton le 25 mai dernier, a laissé son impact sur la joute très tôt, il a rempli ses sept minutes jouées au premier quart de neuf points pour mener les siens en attaque. Son jeu défensif n'est pas passé sous le radar en première demie non plus, forçant Lavandier à lui offrir plus de 15 minutes après deux quarts.

Il a été le joueur le plus utilisé de l'Alliance en première demie, en produisant 16 points essentiels, alors que seul Alain Louis s'est manifesté au chapitre des points en sortie de banc. Si les locaux rejoignent les vestiaires en tirant de l'arrière au compte de 45-37, ces derniers n'ont pourtant pas de raison de s'apitoyer sur leur sort : cinq de leurs 13 tentatives du 3 points ont trouvé le centre de l'anneau, pour un taux de réussite de 38,5%.

Deux des noms les mieux connus et les plus expérimentés des Shooting Stars, Jalen Harris et Kyle Alexander, ont combiné leurs efforts offensifs pour 21 points. Leur agressivité a donné le ton à toutes les actions des Stars. Ancien Raptor, Harris a même joué le rôle de vilain. Sous la pluie de cris le voulant « Overrated! », il a porté son doigt à sa bouche pour répondre d'un « Chut », suivant un tir important.

C'est ensuite par la défensive et la transition que Montréal a su revenir dans ce match. Une première avance est prise après 30 minutes de jeu. Louis se démarque en sortant du tunnel en lion et la foule se nourrit de ses interceptions et quelques percées déterminées. On jouissait pourtant d'une priorité d'environ cinq points pour la majorité des deux premiers quart-temps chez les Ontariens. Or, une formation avec une source d'énergie inépuisable a rapidement pris les devants, afin d'ultimement en faire un match d'un point avant d'entamer le quatrième.

Cela n'a pas pris de temps avant que Dominic « Money » Green ne décide de faire grimper le mercure et l'avance de l'Alliance avec l'aide d'une foule explosive. Il enfile trois tirs à 3 points tonitruants et crée conséquemment une distance de neuf points avec l'adversaire, juste avant d'amorcer le sprint final de l'Elam Ending. Harris, qui a totalisé neuf revirements, n'a pas su bâtir sur une bonne première demie en ne faisant pas de belles démonstrations de ses talents au travers des 24 dernières minutes.

Marque cible : 79 points.

Green décide ensuite de mettre la touche finale sur sa prestation de 36 points (à deux points du record de la LECN) et la première rencontre à domicile de l'histoire du club en frappant un panier sur post-up, avec une prise de « charge » de l'autre côté du terrain. Ce sera toutefois le leader et capitaine Kemy Ossé qui officialisera le gain avec un tir de mi-distance pour la gagne; le sourire qu'il avait toute la journée est alors devenu la moue d'un assassin, l'instant d'un moment gravé pour toujours dans l'histoire du basketball québécois.

Il n'en fallait pas plus pour boucler une première fort réussie au niveau basketball, envoyant des fans heureux et satisfaits du spectacle chez eux, malgré quelques difficultés d'organisation aux niveaux du stationnement extérieur, des haut-parleurs et de l'animation de foule.

On quitte l'Auditorium de Verdun tout aussi satisfaits pour Lavandier et sa troupe. Cette victoire de 80-70 casse officiellement la glace pour les représentants québécois. Place à une saison saturée de succès comme ce dernier pour la troupe montréalaise.

À titre de note, signé la semaine dernière par les Shooting Stars, Jermaine Cole a été très tranquille au courant de l'après-midi, lui qui a fini la rencontre avec un zéro dans la colonne des points, des rebonds, des passes et des tirs tentés. L'artiste-athlète a joué un total de seulement quatre minutes et 39 secondes.

Chris Boucher, Luguentz Dort et tout le gratin du basketball québécois étaient certains de ne pas manquer ce jour marquant. Chris a même pris le micro pour quelques instants grandioses en pleine diffusion, avec notre collègue Kevin Vallée qui était à la description francophone du match pour le 91.9 Sports et CEBL+.

À écouter absolument :

Tout sur la LECB et l'Alliance :

LECB | AlleyOop360
alleyoop360.com

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram