Le processus de sélection du directeur général des Trail Blazers soulève des questions

Publié le 11 mai 2022 par Pierre-Olivier Poulin

La sélection de Joe Cronin comme directeur général à temps plein (auparavant par intérim) soulève plusieurs questions autour des Trail Blazers de Portland. Pas spécifiquement contre l'homme en question, mais plutôt le processus (ou le non-processus) qui a mené à son futur avec la formation de l'Oregon.

Comme le note le journaliste Jason Quick de The Athletic, aucune ouverture d'emploi ne s'est faite chez les Trail Blazers. Aucun candidat n'a été invité à venir rencontrer les propriétaires pour étaler un plan pour le futur de l'organisation.

Une pratique qui est bizarre à première vue, car Portland a besoin d'une vision claire pour la suite des choses. L'équipe a perdu 21 de ses 23 dernières parties pour finir l'année, Damian Lillard sera admissible à un prolongation supermax qui lui permettra de toucher plus de 50 M$ à 35 et 36 ans – et on ne sait pas quoi faire dans le cas de Jusuf Nurkic.

Qu'il soit excellent dans ses fonctions ou non, Cronin semble recevoir une confiance aveugle de la part de ses patrons. Déjà que certaines personnes n'écartent pas la possibilité que la propriétaire, Jody Allen, vend ses parts dans l'organisation, après en avoir hérité de son frère Paul en 2018.

Portland est à la recherche de talents et possède les sixièmes meilleures chances de gagner la loterie du repêchage. Cronin étudie aussi la possibilité d'échanger ce choix pour rehausser le noyau de vétérans. Ce dernier n'avait pas caché son jeu en disant que l'organisation située dans le nord-ouest du Pacifique devait redevenir compétitive, et ce dès l'an prochain.

Partage

Par Pierre-Olivier Poulin

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram