Les Grizzlies montrent les griffes et égalisent au match #2

Publié le 04 mai 2022 par Maël Brunet

Après un premier match passionnant qu'ils étaient à un tir assassin de Klay Thompson de remporter, les Grizzlies avaient à cœur de ne pas se laisser distancer plus que de raison dans cette deuxième rencontre. Ce mardi, ils se sont imposés 106-101 chez eux, au FedEx Forum, grâce à un immense Ja Morant auteur d'un match à 47 points. Un gain important alors que la série déménage à San Francisco pour le troisième acte le samedi 7 mai.

Malgré des moyennes correctes contre Minnesota, Ja Morant se devait d'élever son niveau de jeu pour espérer faire gagner ses Grizzlies face au collectif des Warriors. C'est ce qu'il a fait lors de la deuxième rencontre, prenant le match à son compte pour guider les siens vers un gain synonyme d'égalisation dans la série. Le résultat? Un sommet à 47 points auxquels s'ajoutent 8 passes décisives, 8 rebonds et 3 interceptions.

Comme à l'habitude, il aura fait trembler l'arceau grâce à sa détente vertigineuse. Il a également été plutôt propre derrière l'arc en convertissant cinq de ses 12 tentatives. Ses 23 points à la mi-temps étaient annonciateurs de la performance qu'il s'apprêter à réaliser, mais rien n'aurait pu préparer les Warriors pour ce qui allait suivre dans la deuxième période, notamment en toute fin de rencontre.

Si on reconnaît les grands joueurs à leur capacité à devenir clutch, alors Ja Morant peut déjà se targuer d'être l'un des tout meilleurs de la NBA. Le bondissant meneur a porté Memphis sur ses jeunes épaules en fin de match. Bien que les hommes de Steve Kerr comptaient 4 points d'avance à quatre minutes du terme, ils ont subi un 15-6 qui a suffi à faire fondre leur avance et à offrir une victoire inespérée à Memphis. L'intégralité de ces points auront été marqués par Morant, qui termine le quart avec 18 unités. À titre de comparaison, aucun autre joueur des Grizzlies n'a marqué 15 points ou plus dans toute la rencontre.

Sa performance lui permet de s'octroyer un record de précocité en séries éliminatoires. Avec LeBron James et Kobe Bryant, il est désormais le seul joueur de l'histoire à avoir réalisé plusieurs matchs à au moins 45 unités avant d'atteindre 23 ans.

En face, les Warriors n'étaient pas en très grande forme. L'équipe termine la rencontre avec seulement sept réussites à 3 points en 38 tentatives. Klay Thompson et Jordan Poole, malgré 12 et 20 points, sont en dessous de leurs standards depuis quelque temps. Wiggins (16) aura été présent défensivement et a sans doute réalisé l'une des plus belles actions de la soirée grâce à son poster sur Brandon Clarke, mais n'a pas été un soutien suffisant pour Stephen Curry.

Le Chef, lui aussi en difficulté avec son tir extérieur, a été l'un des seuls Warriors qui aura su répondre aux assauts de Ja Morant. Seulement, quand ce dernier réalise l'un de ses meilleurs matchs en carrière, il en faut plus pour pouvoir arracher la victoire.

Ce match aura malheureusement été entaché par un bien triste geste de Dillon Brooks sur Gary Payton II. Le fils du Glove, grâce à son excellente forme depuis le début des séries et notamment décisif dans l'ultime rencontre contre Denver, bénéficie de toute la confiance de son entraîneur qui l'avait propulsé dans le cinq de départ ce mardi. Un symbole important quand on connaît le parcours du meneur qui, malgré tout son talent, n'est parvenu à se faire une place en NBA qu'à 29 ans.

Un rêve qui n'aura finalement duré qu'un peu plus de deux minutes puisque c'est le moment qu'aura choisi Brooks pour tenter une action défensive particulièrement dangereuse sur Payton, ce qui lui vaudra une flagrante 2 synonyme d'exclusion. Ce dernier s'était faufilé dans la raquette et s'en allait marquer deux points faciles. Alors qu'il était en train de réaliser un lay-up, Brooks, dans une tentative de contre, l'a déséquilibré en le touchant au visage. Si le contact n'est pas particulièrement violent, la chute l'est bien plus.

Payton tombe sur le coude et se tord de douleur au sol. Les Warriors annoncent plus tard dans la soirée que le meneur souffre d'une fracture qui l'éloignera sans doute des parquets pour toutes les séries, aussi longues soient-elles.

Partage

Par Maël Brunet

  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram