Pour Steve Kerr, Marcus Smart est le Draymond Green de Boston

Publié le 01 juin 2022 par Maël Brunet

Alors que l'opposition entre Boston et Golden State lors des finales NBA 2022 sera l'occasion d'observer deux des meilleures défenses de la ligue en action, Steve Kerr a donné son avis sur l'excellence des Celtics dans le domaine. Pour lui, la polyvalence de Marcus Smart en est clairement à l'origine et lui rappelle l'apport de Draymond Green dans son propre système.

Au micro de NBC Sports ce mardi 31 mai, Kerr, dont les Warriors affronteront Boston en finale, a pris la parole au sujet de Marcus Smart pour en tirer un portrait élogieux. Pour lui, il ne fait aucun doute que l'arrière des Celtics est un joueur du même calibre que Draymond Green.

« Grâce à sa solidité et ses capacités d’anticipation, il a une incroyable science de la défense. Il est en quelque sorte la version guard de Draymond Green. Il lit bien les angles et peut défendre sur l’ensemble des cinq postes. S’il doit switcher sur un pivot, il est tellement costaud qu’il peut résister. Il est assez rapide pour suivre les meneurs, assez costaud pour affronter les ailiers donc il peut défendre sur tous les postes dans le jeu moderne. Son nom lui va bien, il est très intelligent, très polyvalent, et c’est un grand défenseur. »

Steve Kerr

C'est une conclusion à laquelle est également parvenu l'arrière lorsqu'il a obtenu le précieux trophée de Défenseur de l'année. Pour lui, sa polyvalence et sa capacité à pouvoir défendre sur les cinq postes lui offraient un net avantage sur Rudy Gobert, son principal concurrent.

Steve Kerr sait bien de quoi il parle, lui qui a pu observer Smart de très près. Les deux hommes ont déjà eu l'occasion d'évoluer ensemble pour Team USA et l'entraîneur des Warriors est donc en excellente position pour savoir de quoi est capable Smart.

Interrogé par Ohm Youngmisuk d'ESPN ce mercredi premier juin, Draymond Green n'a pu que confirmer les propos de son entraîneur. Après avoir regretté sa non-nomination dans la première équipe défensive de l'année, déclarant que malgré sa longue absence il n'y avait pas cinq joueurs qui avaient mieux défendu que lui cette saison, il s'est exprimé sur ce qui fait des Celtics une équipe si spéciale. Comme beaucoup, il est impressionné par la pression défensive qu'ils exercent.

« Cela fait des mois qu'on l'observe, leur défense est absolument incroyable. »

Draymond Green

Pour lui qui est un véritable spécialiste du domaine, il n'a bien évidemment pas pu passer à côté des prouesses de Smart. Comme Steve Kerr l'avait déjà fait, il s'est identifié au jeune arrière de Boston pour son rôle central sur, mais également en dehors du terrain. En effet, il a fait les louanges de son leadership vocal et de son rôle de capitaine de vestiaire.

« Oui, bien sûr. C'est leur leader émotionnel, mais aussi leur pilier défensif dans un sens. Robert Williams et Al Horford sont aussi des points d'ancrage défensifs. Et, en attaque, c'est le gars qui implique tout le monde et qui donne les consignes. C'est une personne pour laquelle j'ai énormément de respect. De le voir s'épanouir et à nouveau ressembler au Marcus Smart d'Oklahoma State qui était si prometteur, le revoir jouer de cette façon et à ce niveau, c'est sympa à regarder. »

Draymond Green

Seulement, une bonne équipe défensive ne se rendrait pas jusqu'aux finales sans se montrer efficace de l'autre côté du terrain. Après Marcus Smart, c'est à Jayson Tatum que Green rend hommage. Pour lui, le profile unique du joueur couplé à la polyvalence de l'effectif autour a de quoi donner du fil à retordre aux Warriors.

« Ils ont une bonne attaque, mais plus important encore, ils ont un joueur qui sort vraiment du lot. Jaylen Brown est vraiment un bon joueur, mais Jayson Tatum est unique. Quand vous avez ça, vous aurez toujours une chance d'aller jusqu'au bout. Vous couplez ça avec toutes les pièces autour de lui, tous les défenseurs autour, ils ont des vétérans et du leadership... vous voyez ça et vous vous dites: "Wow, ils ont tout ce qu'il faut". »

Draymond Green

Il en a également profité pour revenir sur sa déclaration avant le match #6 de la finale de la conférence Est. Green explique qu'il n'a jamais souhaité manquer de respect à Miami, mais simplement qu'au vu des éléments cités, Boston lui semblait être la meilleure équipe.

« Je ne l'ai pas vraiment prédit. Je pense que je connais le basket. Si vous connaissez un peu le basket et que vous regardez les deux équipes, je pense que Boston était la meilleure des deux. Ce n'était pas une prédiction ou une attaque contre qui que ce soit. Je pensais qu'ils étaient la meilleure équipe et j'étais plutôt dans le juste. »

Draymond Green

L'intérieur avait donc vu juste et ce seront bien les Celtics qui feront le déplacement jusqu'à San Francisco, ce jeudi 2 juin, pour la première rencontre des finales 2022.

Partage

Par Maël Brunet

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram