Prolongation de quatre ans et 80 M$ pour Keldon Johnson

Publié le 16 juillet 2022 par Maël Brunet

Pièce maîtresse de l'effectif de Gregg Popovich au côté de Dejounte Murray cette saison, Keldon Johnson a trouvé un accord avec les Spurs pour une prolongation de contrat. Sa présence dans le Texas est assurée pour quatre saisons supplémentaires à hauteur de 80 M$. Ce montant conséquent devrait aller de pair avec l'évolution du rôle de l'ailier, lui qui sera la première option offensive de l'équipe.

Alors qu'ils avaient jusqu'à octobre pour se mettre d'accord avec Johnson sur une prolongation de contrat, les dirigeants de San Antonio ont souhaité régler ce dossier le plus vite possible et n'ont pas hésité à sortir le chéquier pour s'assurer qu'il reste.

Déjà orphelins de Dejounte Murray, dont ils n'ont obtenu qu'une faible compensation en comparaison de son talent, les Spurs n'ont pas voulu voir une autre de leurs jeunes vedettes faire ses valises. Difficile de leur donner tort au vu de la progression de Johnson en seulement trois saisons dans la ligue.

Cette année, le joueur de 22 ans a disputé 75 rencontres pour des moyennes de 17 PTS, 6.1 REB, 2.1 AST, 0.2 BLK et 0.8 INT. Johnson marquait donc 4 points de plus que son année sophomore (12.8) et 8 de plus que lors de sa saison recrue (9.1). Il a surtout fait preuve d'une bonne adresse pour son poste (47% au tir), notamment derrière l'arche où il convertissait 40% de ses tentatives au tir.

En misant sur Keldon Johnson comme base de leur avenir, les Spurs ne prennent aucun risque. Son talent balle en main est indéniable et il ne fait aucun doute que sa progression ne s'arrêtera pas de sitôt. De plus, l'équipe va amorcer une phase de reconstruction et dispose largement des finances nécessaires pour ne pas être encombrée par le contrat de l'ailier, qui touchera 22 M$ lors de la saison 2026-27, la dernière de sa prolongation.

Enfin, point très important, Johnson semble entretenir une très bonne relation avec Gregg Popovich, dont il a d'ores et déjà toute la confiance. C'est en effet l'entraîneur cinq fois champion NBA qui avait demandé à ce que l'ailier se joigne à l'effectif de la sélection américaine aux Jeux de Tokyo pour remplacer Bradley Beal, faisant de Johnson un champion olympique à 21 ans seulement.

Partage

Par Maël Brunet

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram