Victoire émotive des Timberwolves face aux Clippers

Publié le 13 avril 2022 par Liam Houde

Les Timberwolves du Minnesota n'auront pas fait long feu dans le tournoi de play-in, et pour les bonnes raisons : ils affronteront les Grizzlies de Memphis au premier tour des éliminatoires grâce à un gain 109-104 face aux Clippers de Los Angeles. L'acharnement de Patrick Beverley, mais surtout les salves offensives de D'Angelo Russell et Anthony Edwards ont su compenser pour un match horrible de Karl-Anthony Towns, et un Paul George dangereux de l'autre côté, mardi soir.

Les hôtes du Target Center avaient droit à des gradins remplis à pleine capacité d'une foule déchaînée, elle qui goutait à du basketball d'après-saison seulement pour une deuxième fois depuis 2004. Les hommes de Chris Finch, récemment signé pour plusieurs années au Minnesota, ont su profiter de cette dose d'énergie additionnelle que leur procurait leurs partisans pour effacer un déficit de 6 points au deuxième quart-temps, et ainsi prendre les devants avant de rejoindre les vestiaires.

La première demie d'activité a toutefois été marquée par un sifflet fréquent, dans les deux zones du terrain, ce qui n'a certainement pas aidé au rythme de la joute. Au premier quart particulièrement, il y a eu un total de 13 fautes appelées par les arbitres et deux fautes techniques distribuées. L'équipe d'officiels qui s'occupait du match était consciente qu'elle avait devant elle deux formations physiques et animées; l'objectif était donc de donner le ton au jeu, tôt.

Karl-Anthony Towns a été la principale victime du sifflet des arbitres, lui qui n'a pu disputer que 24 minutes de jeu avant de commettre sa sixième faute personnelle sur un rebond offensif. Le pivot titulaire et l'étoile première des Timberwolves ne connaissait pas une bonne sortie non plus en attaque avant d'être contraint au banc. KAT n'est parvenu qu'à enregistrer 11 points, 5 rebonds et 3 passes décisives en tirant le ballon sur un rendement de 3/11.

Heureusement pour les Wolves, les deux autres membres du trio de vedettes se sont levées en fin de rencontre – au son de 59 points combinés – afin de mettre le match hors de portée des Clippers. Edwards y est allé de 30 points et cinq bombes à 3 points (en 11 essais), alors que D'Lo s'illustrait de 29 points, 5 rebonds, 6 aides, 3 interceptions et une conversion de 3/5 aux 3 points.

Les deux arrières ont bien contribué à la récolte de 14 triplés des T-Wolves (40%), mais Malik Beasley (3/7 du 3 points) en était également pour beaucoup avec ses 12 points. L'effort collectif de cette édition bien équilibrée du Minnesota aura finalement été l'élément clé du triomphe, même si L.A. est arrivée tout près d'une surprise en fin de rencontre avec une remontée sournoise.

En dépit des deux tirs extérieurs monumentaux de Paul George lors des dernières minutes de la soirée, la production générale de seulement 104 points des Clips aura finalement été insuffisante. PG-13 est le seul homme sous Ty Lue à cumuler plus de 17 points mardi, lui qui en a ajouté 34 au tableau, en plus de 7 rebonds, 5 passes et 3 interceptions. S'il ne frappait pas le mille à beaucoup de ses tentatives pour amorcer la partie, George s'est éventuellement ressaisi pour terminer sa soirée de travail avec des taux d'efficacité de 42% au tir, 73% au lancer franc et 50% du périmètre (6/12).

Norman Powell a contribué de 16 points en sortie de banc, puis Reggie Jackson a bien fait avec 17 points, 7 rebonds et 5 mentions d'aide. Los Angeles, qui a conclu son calendrier régulier avec la huitième meilleure fiche de sa conférence, devra maintenant croiser le fer avec le vainqueur du match entre les Spurs et les Pelicans. Ce dernier a lieu ce soir, le mercredi 13 avril, à 21h30.

Quant aux Timberwolves, hier était soir de célébration, et son fer de lance était sans doute Patrick Beverley. On aurait dit que le vétéran venait de remporter le championnat de la NBA…

Ce n'est pas tous les jours qu'on voit quelqu'un monter sur la table des marqueurs pour une victoire en tournoi de play-in.

Pat Bev et son énergie ont donné le boost nécessaire à son équipe afin de pousser la donne jusqu'aux toutes dernières secondes, et ses statistiques personnelles (7 points, 11 rebonds, 3 passes, 1 vol, 1 bloc) ne racontent pas toute l'histoire. Le meneur de jeu a finalement obtenu sa revanche contre les Clippers, et à en juger par ses larmes aux yeux, elle semble être douce.

Le prochain défi de cette unité en sera néanmoins un de taille : les Grizzlies de Memphis (2e) attendent les Wolves pour une série de première ronde qui s'annonce tout sauf ennuyante. La simple idée de voir Anthony Edwards face à Ja Morant donne des frissons.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 13
  • Nos partenaires

    Attitude Football
    Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram