Dalano Banton exerce sa volonté à Detroit

Publié le 15 novembre 2022 par Liam Houde

Somme toute, en l'absence de Pascal Siakam, Fred VanVleet, Gary Trent Jr et Precious Achiuwa, les Raptors de Toronto se sont bien débrouillés lundi soir contre les Pistons de Detroit, quittant le Little Caesars Arena avec le gain en poche, 115-111. Dalano Banton se sera levé comme héros masqué dans le camp victorieux, tout en enregistrant son meilleur match en carrière.

Le meneur de jeu natif de Rexdale, à Toronto, est habituellement un favori de la foule lorsqu'il piétine les parquets du ScotiaBank Arena. Cette fois, dans cette ville de Detroit pouvant presque être surnommée « Windsor-ouest », il a tout de même été en mesure d'obtenir quelques cris de « Let's go Raptors! » de la part des nombreux partisans sur place.

En seulement 24 minutes de jeu, le Canadien de presque 6 pieds 8 a été on ne peut plus productif, lui qui s'est chargé de mener l'équipe aux chapitres des points, interceptions et contres. Dalano Banton a donc terminé sa meilleure soirée de travail en carrière avec 27 points (sommet personnel), 4 rebonds, 4 mentions d'aide, 3 interceptions et 2 contres à sa fiche. Il a accompli le tout avec seulement 2 revirements, puis un rendement de 56% au tir – en plus de 3/7 du périmètre.

Décidemment, Banton a pris son rôle de point guard titulaire à cœur; les Raptors arrivaient d'ailleur au Michigan avec deux défaites consécutives à leur dossier, face au Thunder d'Oklahoma City et aux Pacers d'Indiana. Ils ne pouvaient donc pas se permettre de faire croître cette séquence à trois revers d'affilée, eux qui affrontaient des formations inférieures (du moins sur papier), malgré les absents notables.

O.G. Anunoby et ses 19 points, 7 rebonds, 3 passes décisives et 2 blocs, ainsi que Chris Boucher et ses 20 points, 4 rebonds, ont eu un impact important sur cette huitième victoire de la saison pour la bande de Nick Nurse. Boucher ajoutait à sa suite de jolies performances en sortie de banc, lui qui mène son équipe dans la catégorie des points sur la deuxième unité. À travers ses trois dernières sorties, le Montréalais maintient 19.7 PTS et 7.7 REB de moyenne sur un taux d'efficacité au lancer de 50%.

À Toronto, on passait de l'autre côté de la barre proverbiale des .500, vers une sixième place au classement, avec notre fiche de 8-7. À l'inverse, les Pistons glissaient quant à eux jusqu'au 15e rang de la conférence Est avec une 12e défaite pour seulement trois gains.

La « malédiction de Dwane Casey » n'a pas eu le meilleur des Raptors cette fois; l'ancien entraîneur-chef des Raps avait remporté neuf des 12 réunions avec son dernier club, depuis son congédiement en 2018, incluant six victoires consécutives avant les événements d'hier.

Sans Cade Cunningham dans l'alignement en raison de douleur au tibia, la recrue Jaden Ivey a pris les commandes pour mettre 21 points, 4 rebonds et 8 passes. Le meneur a été décisif à presque chaque moment de la partie, notamment au quatrième quart lorsque les hôtes ont marqué 34 points (contre 27) afin de donner une bonne frousse aux visiteurs.

La troupe torontoise retourne à domicile après un court road-trip, lequel ne s'est pas déroulé comme prévu. Au mois de novembre, on connaîtra toutefois un calendrier allégé, considérant qu'il ne reste que six joutes en 15 jours avant le mois de décembre. Or, les clubs qu'affronteront les Raptors incluent le Heat de Miami à Toronto – mercredi le 16 novembre –, soulignant un autre retour de Kyle Lowry dans la capitale ontarienne. Suivront ensuite les Hawks, Nets, Mavericks, Cavaliers et Pelicans.

Précédemment :

Gary Trent Jr rejoint VanVleet, Siakam et Achiuwa à l’infirmerie
La liste des blessures s’allonge chez les Raptors.
alleyoop360.com

S3, É09 : État des Raptors, l'engagement de Rosalie Mercille et chronique de prédictions | AlleyOop360
On se penche en profondeur sur le début de saison des Raptors, puis sur l'aventure qui attend Rosalie Mercille en NCAA l'an prochain, notamment.
alleyoop360.com

Une autre victoire des Raptors sans Pascal Siakam | AlleyOop360
Le duo de Fred VanVleet et O.G. Anunoby était remarquable, une fois de plus.
alleyoop360.com

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram