Evan Fournier bat un record personnel face aux Celtics

Publié le 07 janvier 2022 par Liam Houde

Les partisans sur place au Madison Square Garden de New York jeudi soir ont eu droit à un autre combat phénoménal entre les Celtics et les Knicks. À nouveau, comme ça avait été le cas plus tôt cette saison, Evan Fournier a été sensationnel, fracassant cette fois-ci son sommet de points personnel en carrière avec une récolte de 41 points et 10 tirs extérieurs. Il s'agissait d'une folle soirée de records, remontées et même de buzzer beaters au MSG hier.

Le vétéran français Evan Fournier était tout feu tout flamme face à son ancien club – où il n'a passé qu'une campagne –, particulièrement de l'arche où ses 10 bombes à 3 points sont venues en seulement 14 tentatives. Il s'agissait d'un record de franchise pour le nombre de triplés totaux en un match, à égalité avec JR Smith.

Drôlement, ce n'est pas la première occasion cette année où Fournier est aussi à l'aise face aux Celtics. En fait, ses trois meilleures prestations de la saison 2021-2022 sont arrivées lors de duels avec Boston, soit des récoltes de 32 points, 32 points à nouveau, puis 41 jeudi soir.

Apparemment, un certain degré de rancœur demeure entre le Français et sa dernière équipe. Afin d'encore mieux l'illustrer, voici les moyennes du shooting guard cette année contre toute équipe n'étant pas nommée les Celtics : 11.7 points et 2.3 tirs à 3 points par match sur des taux d'efficacité de 38.6% et de 35.5% au périmètre. Puis, voici ses statistiques au fil de trois joutes contre Boston : 35.0 points et 6.7 tirs à 3 points par match sur 55.4% et 54.1% au périmètre.

Or, si le titre de héros de la soirée devrait probablement lui revenir, dans ce gain au compte de 105-108, c'était plutôt RJ Barrett qui lui volait la vedette en fin de soirée. Le jeune ailier canadien a peut-être connu un difficile match de 13 points avec un rendement de 26.7% au tir, mais il a tout de même été celui à offrir la victoire aux locaux grâce à un tir de la gagne époustouflant, tout juste au son de la sirène finale.

À voir :

En ce qui a trait au camp adverse, une autre défaite s'ajoute à un dossier déjà inquiétant de 18 victoires et 21 revers. Perdants de six de leurs 10 derniers engagements, les Celtics n'ont pas su capitaliser sur les 36 points et 9 passes décisives de Jayson Tatum à New York, même avec une priorité de 16 points pour amorcer la deuxième demie.

D'ailleurs, leur plus importante avance de la soirée était de 25 points… Ils deviennent la deuxième formation de l'année à cafouiller et échapper un écart de 25 points, avec les Lakers de Los Angeles. Ce match représente également la quatrième occasion cette saison où les C's s'inclinent après avoir mené par au moins 19 points. Personne d'autre ne l'a fait plus de deux fois, même pas les Rockets de Houston ou les Pistons de Detroit.

Il est possiblement venu le temps de sonner l'alarme au Massachussetts : cet effondrement n'est que le plus récent épisode de cette crise longue de plusieurs mois. Dans la foulée de ce fiasco, Ime Udoka croit avoir déniché une partie du problème.

« Il y a un problème de force mentale (dans cette équipe), a dit l'entraîneur-chef recrue des Celtics à la suite du revers contre les Knicks. Lorsque quelque chose va un peu mal, tout le monde baisse sa tête ou ajoute (au problème) au lieu de se lever et de nous calmer. »

À titre de note, il ne s'agissait pas de la première fois que se groupe est rappelé à l'ordre publiquement par leur coach. Marcus Smart avait aussi critiqué ses coéquipiers Jayson Tatum et Jaylen Brown pour leur jeu égoïste, il y a quelques mois, à quoi Tatum a répondu avec véhémence. À ce jour, la friction qui anime ces vestiaires ne semble pas avoir trouvé son remède – et les résultats sur le terrain en font témoignage.

Avec presque une moitié de calendrier régulier de complétée et une 11e place au classement, l'illustre franchise bostonnaise se doit d'agir en conséquence, si elle ne souhaite pas terminer hors du tournoi de play-in.

Sans doute, l'heure devrait être à l'introspection chez les hommes de Brad Stevens, nouvellement apointé président de l'équipe, et les prochaines semaines jusqu'à la date limite des transactions (10 février) représenteront son plus grand défi dans cette chaise, jusqu'à maintenant.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

1 2 3 14

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram