L'Alliance ne fait qu'une bouchée des Nighthawks

Publié le 05 juin 2022 par Liam Houde

Les Nighthawks de Guelph rendaient visite aux Alliés pour une toute première fois ce dimanche face à une salle presque comble, et n'ont pas obtenu l'apport espéré de leur meneur et meilleur atout Cat Barber afin de contrer l'effort inspiré de l'Alliance. Isiah Osborne, Dominic Green et Kemy Ossé, dans une moindre mesure, ont fait oublier la dernière défaite humiliante de Montréal avec de grandes prestations à domicile.

C'est définitif : Montréal est bien meilleure en sol québécois, et l'une des (sinon la) meilleure(s) foule(s) du circuit en est pour beaucoup. J'étais sur place à nouveau pour en témoigner.

Il ne serait pas faux d'affirmer mission accomplie tôt dans la soirée – d'un point de vue défensif – pour les hommes de Lavandier; on parvient à limiter la star des Nighthawks à seulement 12 points en première demie et 2 à travers la seconde, lui qui n'a pas vu le ballon toucher les cordages avant la dixième minute du premier acte. C'était néanmoins fait de façon remarquée en mettant un tir à 3 points bien défendu pour battre la première sirène.

À voir :

Barber, le meilleur marqueur moyen de la LECB avant d'entamer cette rencontre, a préféré d'abord faciliter le jeu pour ses coéquipiers à titre de manieur de ballon primaire, ne tentant que cinq lancers durant la rencontre. À quelques moments, l'arrière vedette du club paraissait toutefois hésitant en offensive, souvent gêné par Alain Louis et sa défense acharnée. Si les Montréalais se nourrissent de la foule comme source d'énergie, elle a l'effet inverse sur les visiteurs.

Ses collègues n'ont pas su compléter les jeux qu'il amorçait, pour la plupart, et la priorité que s'est d'abord bâtie l'Alliance fluctue ensuite au deuxième quart entre les 12 et 9 points d'avance. Dominic Green et Isiah Osborne sont sans doute les fers de lance de cette dominance, grâce à 18 points (67% au tir) et 10 points (57% au tir), respectivement avant d'aller aux vestiaires.

Jusque là, le nouveau look du coach avec James Jean-Marie au poste de centre partant ne porte pas ses fruits : il n'a que 3 points et 4 rebonds à l'entracte. Or, le Québécois joue son rôle de perturbateur physique à merveille sous l'anneau, que Guelph peine à attaquer avec succès.

Cette « claquette » de Green comme touche finale sur une première demie enivrante était à l'image de son effort près du panier (5 rebonds, dont 3 offensifs). Rien qui ne peut pas plaire à son entraîneur-chef; on sait qu'il a de hautes attentes envers son attaquant le plus talentueux.

Prenant davantage soin du ballon, ce sont les locaux qui poursuivent les bonnes séquences offensives en fin de rencontre également, après un seul revirement comme unité à la suite de 20 minutes de jeu. Seul Ahmed Hill est au rendez-vous ensuite pour Charles Kissi. Celui qui est habituellement le « Robin » de Barber a été contraint de jouer aux héros cet après-midi. Ses 25 points, dont 13 en deuxième moitié de soirée, ont mené les siens par une marge de 11 – le deuxième meilleur total appartenant à Cat Barber.

La production de Hill n'a toutefois pas su compenser pour les salves finales de l'Alliance qui fixe la cible de la règle d'Elam à 94 points. Marque atteinte aisément sur un lancer franc du co-capitaine Hernst Laroche. L'Alliance se sauve triomphante au compte de 94-74.

L'arrière Isiah Osborne, sensationnel dans la partie au son de 20 points sur un rendement de 8/13, a frappé le mille à quatre reprises en huit essais du périmètre. Dominic Green y est quant à lui allé de 22 points totaux pour 6 rebonds, un chiffre identique à ceux de James Jean-Marie et Kemy Ossé dans cette colonne. Le dernier de ces hommes a d'ailleurs ajouté 14 points au tableau en réussissant quatre importants triplés.

Notre descripteur francophone officiel Kevin Vallée a dit à l'émission AlleyOop360 samedi qu'il « ne serait pas surpris si toutes les victoires de l'Alliance arrivaient sur la route. » Cela pourrait bien être le cas, mais une séquence sur la route de deux affrontements, incluant un autre combat versus ces Hawks, qui s'étend jusqu'au 15 juin, en aura beaucoup à dévoiler sur la résilience de ce groupe à l'extérieur.

Rappelons-nous, avec réticence, qu'ils ont essuyé deux revers en deux sorties à titre de visiteurs cette année, dont cette dégelée aux mains des River Lions vendredi dernier.

Ceux qui se demandaient si l'intérêt pour l'Alliance s'estomperait après un premier match électrique attendent toujours une réponse négative à la question, puisque cet engouement semble loin d'être que passager.

Tout sur l'Alliance et la LECB :

LECB | AlleyOop360
alleyoop360.com

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram