Marc Lasry vend ses parts des Bucks pour 3,5 milliards $ américains

Publié le 27 février 2023 par Louis-Éric Masse

Le co-propriétaire des Bucks de Milwaukee Marc Lasry a vendu ses parts de l’équipe à Jimmy Haslam et à Haslam Sports Group pour 3,5 milliards de dollars américains.

Au moment d’écrire ces lignes, ce montant équivaut à environ 4,8 milliards canadiens. Lasry détenait 25% de l’équipe depuis 2014 et a fait sa fortune avec les Trump Entertainment Resorts et Avenue Capital Group, une société qui se concentre sur les entreprises en difficulté.

Depuis son arrivée comme co-propriétaire, les Bucks ont gagné le championnat en 2021 en plus d’avoir un nouvel amphithéâtre, le Fiserv Forum construit en 2018.

L’acheteur, Jimmy Haslam, est surtout connu des amateurs de sports, car il est propriétaire des Browns de Cleveland (NFL) et du Crew de Colombus (MLS). Haslam a pour sa part fait fortune avec l’entreprise de transport Pilot Flying J.

Cette transaction est la deuxième plus importante de l’histoire de la NBA et la troisième des sports nord-américains (Big 4). La vente des Broncos de Denver dans la NFL reste la plus lucrative à 4,65 milliards USD et les Suns de Phoenix arrivent en deuxième position avec 4 milliards.

Qu'est-ce que cela signifie pour l'avenir ?

Puisque ces franchises sont estimées entre 3 et 4 milliards de dollars, il est raisonnable de penser que les frais d’expansion seront dans ces eaux-là lorsque la NBA décidera d’ajouter une ou deux équipes à la ligue.

« Il est normal qu’à un moment donné, une organisation grossisse. »

Adam Silver, commissaire de la NBA (lors du Match des étoiles 2023)

Il faudra donc attentivement suivre les développements de la prochaine convention collective et des droits de diffusion télévisuelle afin d’arriver à une expansion.

Dans le dossier de la convention collective, l’Association des joueurs (NBPA) a informé la ligue qu’une entente sera signée en mars. Le nouveau contrat porte sur deux points majeurs : la taxe de luxe et les prolongations de contrats revisitées.

La NBA et le syndicat des joueurs reportent la date limite des négociations de la convention collective
La NBA et les joueurs se donnent une chance d’éviter un « lock-out ».
alleyoop360.com

En ce moment, une équipe ne peut pas, à moins de quelques exceptions, augmenter le salaire d’un joueur de plus de 120% au cours de la première année d’une prolongation. Avec la nouvelle convention, ce nombre pourrait augmenter à 150%.

Donc, des joueurs qui ont signé des contrats qui finissent par être des marchés en dessous de leur valeur pourraient avoir une meilleure prolongation et éviter de devenir joueurs autonomes sans compensation.

Partage

Par Louis-Éric Masse

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram