Partie remise entre KD et Joe Tsai?

Publié le 24 août 2022 par Liam Houde

Dans la foulée de la décision qui a vu Joseph Tsai, gouverneur des Nets de Brooklyn, imposer (à l'amiable) le statu quo à sa vedette dépitée, davantage de questions demeurent que de réponses. Kevin Durant a accepté de poursuivre l'aventure avec ses collègues de travail actuels, malgré une demande d'échange il n'y a de ça que quelques mois, certes, mais pour encore combien de temps?

L'expérience des Nets version 2022-2023 est peut-être l'une des plus prometteuses depuis l'arrivée de KD – hypothétiquement – , mais elle a également le plus gros potentiel d'implosion observé jusqu'à présent dans la NBA.

Les Nets iront de l’avant avec Kevin Durant et Steve Nash | AlleyOop360
La problématique est résolue : Kevin Durant demeure à Brooklyn. Steve Nash reste l'homme de confiance derrière le banc.
alleyoop360.com

Pour Tsai et l'état-major du club, ça passe ou ça casse cette saison. Car oui, en surface, tout semble être bien qui finit bien dans cette saga estivale où les cadres de Brooklyn ont apparemment « gagné la bataille » face à Durant et son agent Rich Kleiman, ne se pliant à aucune des demandes du joueur de bientôt 34 ans. Mais qu'en est-il de la suite des choses?

Rien n'assure la chimie de l'unité pourtant très profonde assemblée dans les vestiaires de Steve Nash. Ce dernier, justement, n'a clairement pas le vote de confiance du meilleur talent de l'équipe. N'est-ce pas là, en soi, une source de tension dans un vestiaire?

À titre de note, Durant avait demandé dans un genre d'ultimatum envoyé à Joe Tsai que l'entraîneur-chef et le directeur général Sean Marks soient mis à pied, s'il était pour se revêtir du maillot des Nets. Tsai n'a pas aidé ses chances d'échanger à sa juste valeur sa superstar en confirmant ensuite via Twitter la véracité de ces rapports.

Ce n'est pas non plus comme si Kevin Durant, Kyrie Irving et Ben Simmons étaient reconnus pour leur leadership ou leur professionnalisme… On parle probablement ici d'un noyau composé des trois personnalités les plus controversées de la NBA actuelle. En considérant l'aspect dangereusement inflammable de cet alignement en outre très talentueux, il est impératif de se demander jusqu'où peut se rendre ce groupe.

Aucun honneur n'est hors de portée de l'équipe qui peut se vanter d'avoir Kevin f****ng Durant parmi ses rangs; Kyrie s'est aussi dit dévoué à l'équipe pour le futur proche dans un accord mutuel et Simmons devrait être en santé et sur des parquets à l'ouverture du calendrier régulier. Sur papier, les ingrédients sont donc là pour une recette gagnante, même digne d'une finale de la NBA.

Ben Simmons et Kyrie Irving seront (en santé) au camp d'entraînement des Nets en septembre | AlleyOop360
Les partisans des Nets peuvent trouver du réconfort après une saison morte plus que tumultueuse.
alleyoop360.com

Mais quelques aliments inattendus sont ajoutés à la formule : beaucoup de « si » ternissent les chances des Nets de devenir une véritable menace dans l'Est. D'abord, Irving reste un atout volatile qui peut s'absenter du jeu à tout moment (ce ne seraient pas les raisons qui lui manqueraient), puis rien ne garantit que Ben voudra endosser le rôle qui sera le plus bénéfique au succès du collectif, lui qui a forcé son départ des 76ers pour entre autres obtenir une différente fonction sous d'autres cieux. Il n'a pas joué au basketball organisé depuis un an et demi, non plus.

De plus, Kai peut quitter le navire dès l'été 2023 lorsqu'il sera joueur autonome. Cela pourrait être la source de l'emploi de mesures plus drastiques par Durant et son camp pour à son tour trouver une porte de sortie, et ce même s'il est sous contrat jusqu'en 2026.

Ajoutons à tout ça la pression qu'ont maintenant les dirigeants des Nets d'être bons maintenant et nous avons un potentiel désastre à l'horizon. Rappelons que Tsai et Cie. ne se sont magasinés rien de plus qu'un peu de temps supplémentaire en négociant ce partenariat avec leur numéro 7.

L'analyste Jay Williams a d'ailleurs adressé cette pression en entrevue à l'émission Get Up d'ESPN mercredi : « je n'ai jamais vu de pression comme celle-là dans aucun sport. »

En ce faisant, ils ont conséquemment affublé l'imminente campagne d'une étiquette de « championnat ou rien ». L'eau a cessé de bouillir pour l'instant, mais le chaudron pourrait déborder plus tôt que tard si les victoires ne sont pas au rendez-vous.

En effet, une série de défaites ou une posture peu favorable au classement dans quelques mois pourraient être suffisants afin de ramener les émotions en KD qui sont présentement mises de côté pour le bien du club. Son désir de A) quitter Brooklyn, B) renvoyer Nash, C) rebâtir l'effectif sans Ben Simmons, ou toutes ces réponses, pourrait marquer la prochaine entre-saison. On serait alors de retour à la case départ, un an plus tard, avec cette fois aucune option de négociation.

Rien n'empêche non plus à cet embêtement de même faire surface chez Durant avant la date limite des transactions, ou en début de saison. Qui sait comment sera l'atmosphère au sein de la concession new-yorkaise?

Si – comme le veut le dicton – gagner des matchs guérit tous les maux, la défaite les met quant à elle en évidence… Chaque sommet de succès durant la campagne sera considéré comme non représentatif et chaque creux sera examiné à la loupe par les analystes.

Le dramatique et incessant feuilleton « Nets de Brooklyn » pourrait reprendre de plus belle, si on ne parvient pas à se positionner suffisamment près du trophée Larry O'Brien. Ce qui soulève une autre question : Joe Tsai a-t-il vraiment remporté cette bataille? La guerre ne semble pas avoir connu sa conclusion.

Tout comme Steve Nash – devenu peut-être le coach sur le plus chaud siège du circuit – et ses supérieurs, la base partisane des Nets a raison d'avoir chaud à l'entame de la saison prochaine. Le camp d'entraînement débute en date du 26 septembre 2022.

Partage

Par Liam Houde

Liam a gradué en journalisme au Collège La Cité, à Ottawa. Il aime marier son amour de la rédaction avec sa passion pour le basketball et son objectif est de faire du Québec un endroit où ce sport est un élément clé de la culture.

Nos partenaires

Attitude Football
Passion MLB
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram